La petite guerre des chefs dans le rap ne date pas d’hier. Plus fort que Kaaris et Booba réunis, il y a donc l’histoire de James Brown, à faire passer tous les Monsieur Muscle du ghetto pour des midinettes en mal de street cred’. Petit tour d’horizon en vidéo de sa carrière, version caillera et déglingues.

 

5 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.