Comme vous le savez, en ce moment, j’ai la tête ailleurs. C’est en farfouillant dans un tiroir que je suis tombé par hasard sur les polas de la conférence de rédaction de rentrée (« conf’ de rédac’ » qu’on dit, dans les milieux informés) chez Gonzaï. C’est dit, c’est juré : aujourd’hui, j’arrête d’écrire des romans, je me mets au roman-photo.

… Villa de Guelma…

… Un 11 septembre comme un autre…

… Sous le disque froid de la lune…

… Dans un terrier gépéessement inlocalisable…

… Dans la mortification de fumée de cigarette…

… La cellule de la critique terroriste s’est réunie…

 

… On a ici la relève de la critique française…

… Tiens, jouons à un jeu : le jeu du « Pigiste ou pas pigiste ? »…

… Sauras-tu deviner quelle est la spécialité de chaque pigiste ici présent ?…

… Qui est le tomboy titulaire d’un Master2 de Musicologie Option Jean-Louis Murat ?…

… Qui est un futur éditorialiste dans un journal rockabilly près de Tarascon ?…

… Qui est Super Stagiaire ?…

… Qui est un jeune désœuvré casseur de hype ?…

… Qui est un vieux désoccupé casseur de couilles avec les pressages originaux de Sundazed Records ?…

… Qui est espion mais pas trop ?…

… Et là, on a la cellule pensante de Gonzaï…

… Tiens, jouons à un jeu : le jeu du « Fille ou fils de ?»… 

… Sauras-tu deviner qui est…

… La fille de Carine Roitfeld ?…

… Le fils du Professeur Choron ?…

… La fille (ou le fils) d’Yves Adrien ?…

… Le fils de Daniel Filipacchi ?…

LE SILENCE SE FAIT

Les verres ne tintinnabulent plus…

… On modère tous notre joie d’être là…

… Un ange passe…

… On arrête de penser à nos problèmes de plomberie…

… On essaie de faire semblant d’ignorer l’histoire d’amour naissante entre Sylvia et Rosario…

… On tente d’oublier qu’on a envie de gerber avec toute cette fumée dans un espace aussi confiné…

… Ou peut-être est-ce ces stores orange qui nous donnent la nausée ?…

… Ou la coupe du mec devant ?…

… Ou les CD que l’on se passe et qui seront à chroniquer…

CHUT !!!

… Le B.O.S.S. aka Bester Langs, c’est-à-dire un chien qui se lape le museau avec la manche inexistante de sa chemise hawaïenne…

… Va parler…

… Je ne vous transcris pas la suite, je pense, hein ?…

… Vous comprenez maintenant pourquoi il est impossible de décrire une conf’ rédac’ Gonzaï…

… Ni dans un roman, ni dans un roman-photo…

… C’est une expérience unique, à tous points de vue…

… À celles et ceux qui me le demandent, je réponds par cette lapalissade : qu’une conférence Gonzaï, ça ressemble à une femme courant dans la rue la gorge tranchée…

… Voilà, je ne vois pas plus juste définition, à mon niveau…

… PS : au fait, Michel Polac est mort, vous le saviez, vous ?…

… J’aurais au moins appris ça, à la conf’ de rédac’…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Shares