Open space et climatisation anxiogène, taille-crayons et cadres déprimants, bienvenue dans le merveilleux monde de l'entreprise. Pastiche d'un univers impitoyable, les satyres Bureau Bubbles de Tim décrivent l'angoisse du quotidien avec deux feutres de chez Carrefour.

Aujourd’hui, un inquiétant suspense flotte sur la photocopieuse. Toute ressemblance avec des personnes ayant existé ne saurait être que fortuite, mais quand même : putains de machines qui fonctionnent jamais !

6 commentaires

  1. cette bd n’est pas du tout crédible vu que au boulot c’est les filles (ou les femmes) qui rechargent le papier dans les imprimantes. on ne traite donc jamais cet outil de pute mais plutot d’enculé ou de pédé.

  2. Eh Brice, plutôt sexiste ton attitude ! Chez nous, celui qui recharge la machine, c’est celui (ou celle) qui est là au moment où il n’y a plus de papier.
    Tim, il n’y a pas d’indicateur sur vos machines ? Chez nous, l’écran affiche : recharger bac papier. On a aussi d’autres indications en cas de bourrage ou de panne réelle. Mais quand on voit sa réaction, je suppose qu’il n’avait pas dû être attentif.
    Toujours génial le dessin.

  3. Bonjour Tim (et les autres !)…
    J’ai adoré cette BD bravo c’est beau et drôle à la fois! Merci!!!

    Je profite de ce post pr savoir si vous faites des retranscriptions de photos en dessin: est-ce possible?

    Bonne journée à tous,

  4. C’est fascinant les gens qui s’énervent sur les machines. En particulier quand la source du problème est aussi triviale qu’un bac à papier vide >_<

Répondre à Claire Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.