Comme tous les ans, le festival de Boulogne revient avec une programmation plus pointue qu’une aiguille rouillée et cela devrait encore vous permettre de crever les yeux de tous ceux qui ont passé l’été à squatter les rassemblements saucisses-frites-pass-à-120 balles organisés par des banquiers punks.

Etre programmateur, c’est un métier. A ceux qui auraient raté notre fiche pratique sur le sujet, on conseille de regarder cet entretien entre Samuel Aubert des Siestes Electroniques et Etienne Blanchot, ex Villette Sonique. Pour les autres déjà à jour sur leurs devoirs de vacances, passons au programme de rentrée avec la nouvelle édition du BBMIX, où les personnes en charge de la programmation ne semblent pas être venus pour poser du parquet.

Chaque année depuis le milieu des années 2000, le BBMIX récupère les festivaliers lessivés par un été trop bruyant et leur propose une programmation d’automne, à la fois exigeante, qualitative, loin de la terre battue et des « têtes d’affiche fédératrices ». Souvent, c’est un succès ; parfois même un peu trop souterrain (l’édition 2017 et sa radicalité exacerbée), et chaque édition est l’occasion d’un petit jeu nommé « ai-je raté ma vie si je ne connais aucun des groupes de cette programmation chelou ».

En 2018, du 23 au 25 novembre, on salue « l’ouverture » avec la présence des Américains laboureurs d’enceintes de Endless Boogie, bien connus des puristes, mais aussi d’Hyperculte, le projet suisse à écouter comme une mutation Pokemon de Catherine Ribeiro & Alpes, ou encore Borja Flames (si vous avez suivi de près le clash Booba vs Kaaris, il y a de grandes chances pour que ce nom ne vous dise rien non plus). Et comme BBMIX aime bien brouiller les pistes, notons l’hommage au label Savarah de feu Pierre Barouh avec Areski (suivi d’une projection le dimanche du film Ca va, ça vient de 1970 en présence du fils Barouh).

Et puisque vous vous demandez quel est le groupe mystère de l’édition 2018, voici le roulement de tambours : c’est The Mauskovic Dance Band, projet hollandais dansant de Nicola Mauskovic, déjà repéré chez Jacco Gardner et Altin Gun. C’est comme la pose du parquet, c’est garanti sur facture.

BBMIX, au Carré Belle-Feuille à Boulogne du 23 au 25 novembre.
http://bbmix.org/bbmix2018/

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.