V’là-t’y pas que la rédac’ des Inrocks nous la joue Gainsbarre face aux paras : « Je suis un insoumis ! ». Si eux insoumis, moi indigné (un de plus)! Rien de tel qu’un conte en vers pour exprimer ma colère de réfractaire, quitte à me mettre à dos mon ado de petite sœur. Car n’y’a que les contes qui ne changent pas d’avis.

Il était une fois, sur son kiosque perché
Les Inrocks fêtant leur vingt-cinquième année
Le petit roquet passant par là à l’heure apéritive
Fut, quoique étonné, drôlement dérangé par l’accroche qualitative
« 25 ans d’insoumission »
Sous-titrant le livre compilation
Dans la collection « Docs, témoignages, essais » des éditions Flammarion
« 25 ans d’insoumission »
Diable ! Faut pas pousser mémé !
Bernard Zekri et sa bande avaient le triomphe facile
Ce n’était pas comme si ce mag’ avait fait la révolution, mais bon
A chacun son quart d’heure d’autocélébration et son lit de morgue imbécile
Du reste, ceci n’étonna pas outre-démesure le petit roquet
Qui, n’étant pas à cela près,
Fit emplette d’une autre publication
Moins lucrative car sans publicité entre deux rédactions
Et plus « indé », s’il en est : CQFD
Pas le concours de découvertes musicales organisé par JD Beauvallet
Mais une feuille de chou plus propice aux véritables revendications
De cette pensée, le petit roquet ne fit l’étendard d’une génération
Et préféra rentrer dans sa studette d’étudiant falot
Près du Bassin de la Villette et du nouvel éden bobo
Où il devait probablement avoir comme voisins
Soit Nelly Kaprièlian, soit un stagiaire de l’hebdo
Fils de D.A. en milieux informés (musique, cinéma, radio, télé)
Où personne ne lit l’hebdo en question mais où personne ne le dit
Comme si une omerta médiatique courait
Et qu’ « on préfère s’abstenir de voter que de se désabonner », dixit
Mais revenons à nos moutons
« 25 ans d’insoumission »
L’idée d’être complice de cet argumentaire de vente
Empêchait le petit roquet de potasser Critique de la raison pure de Kant
Il mit son manteau élimé aux manches
Et descendit finalement acheter le numéro, sur son budget « Plaisirs du dimanche »
Après avoir lu l’édito qui sonnait comme 25 ans d’abus de confiance
En quelques coups de stylo, il présenta sa défense :
« Vous me parlez d’insoumission
Je vous trouve sans distanciation
Excusez ma réaction
Mais Morrissey n’a jamais entraîné de vocations
A part peut-être la maladie des caissons
Vous vous dites découvreur de talents
Je vous réponds : « Ah oui, merci pour Phoenix, quel prix de consolation ! »
Vous vous lancez des fleurs, vous avez bien raison, profitez-en !!
Mieux vaut rigoler avant la sortie du prochain Christophe Honoré, bouh !!!
Que vous défendrez envers et consensus mou
Que ma sœur du même âge que Votre Histoire
Se fera un devoir d’aller voir
Sous le haut patronage de votre irréprochable prescription
Et en fera derechef une profession de foi
A force de « Tu vois j’veux dire, quoi »
Le plaçant dans son Panthéon personnel
Entre le Jerry de Gus Van Sant et Lost in translation
Que de convictions parmi tous ses CD et DVD
Achetés, pour la plus grande majorité,
Après la lecture d’un article de Kaganski, Lisarelli ou Burgel…
A l’heure du retour des Stone Roses, m’apprend-elle
Je vous adresse en toute franchise cette missive attack
Où, quand le petit roquet qui attrape au colbac
Rendu, dans son conte, à la conclusion
Compte sur le Christophe du même nom
Pour répondre d’un billet réaction
Et fêter ainsi la première année
Des 25 prochaines années de réconciliation
Entre Les Inrocks et le petit roquet. »

Les Inrockuptibles, n°830 (du 26 octobre au 1er novembre), « Notre histoire a 25 ans ».
Les Inrockuptibles : 25 ans d’insoumission, Flammarion, 2011.

  •  
  •  
  •  
  •  

12 commentaires

  1. c’est marrant et bien gaulé mais bon je trouve que tous les mecs qui parlent des inrocks (moi y compris) sont aussi pathétiques que des déçus du mitterrandisme. On dirait une maxime : au début c’était un bon changement, après c’est devenu emmerdant et maintenant c’est devenu gênant. La question, c’est mais pourquoi perdre son temps à polémiquer là dessus ? Ils bouffent, ils ont un public et parfois même de bon papiers ( si si ça arrive entre les sujets de couvs putassières ou téléramistes ). Vous connaissez un médium qui vieillit bien vous ?

  2. Et les 20 ans de Technikart ? Dommage que Gonzai ne se soit pas positionné, ca aurait humé bon le billet à 150 comments….:) Il n’est jamais trop tard d’ailleurs….

  3. Encore de la branlette parisiano-centree.

    Tout le monde s’en bat les couilles des Inrocks. Quand est-ce que vous parlez du punk indonesien (ou d’un autre sujet rigolo) au lieu de tirer sur des ambulances?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.