Les fans tristes de The Soft Moon vont adorer le premier album de Giirls

Esthétique noire et blanche, sonorités gothiques et même impression de cathédrale-club géante posée entre Manchester et le Vatican, le premier album de Giirls chope pas mal de points de comparaison avec le projet de Luis Vasquez. Les amoureux de ska festif ou de pop française subventionnée passeront évidemment leur chemin; quant aux autres ils pourront tomber assez facilement dans les mélodies noires de Brice Delourmel, guitariste du groupe DEAD. L’album « Far Reality » vient de sortir, et ça s’écoute juste en dessous avec un chapelet. 
Lire l'Article

FESTIVAL DES MUSIQUES VOLANTES
Une édition de fin du monde

De Metz, je connaissais très peu, pour ne pas dire que je ne connaissais presque rien, ou alors dans une vie antérieure éventuellement. Metz, je l’avais ajouté récemment parmi les groupes de pop dont le nom n’a rien à voir avec leur lieu de résidence; quelque part entre Suede, I’m From Barcelona, Beirut, Stockholm Monsters, Architecture In Helsinki, etc. Quant à la bande de Seattle nommée Metz, la petite ville aux lumières étincelantes incarne sans doute un terrain d’excitation à égalité avec le café réchauffé et la noisette. Vérification et validation à l’occasion de la nouvelle édition des Musiques Volantes, la Metz est dite ; c’est l’endroit où se rendre pour y rester à vie.
Lire l'Article

THE SOFT MOON [INTERVIEW] 
L’apocalypse, maintenant

Le public n’aura eu aucun répit, si ce n’est le court instant pendant lequel The Soft Moon a quitté la scène avant d’y remonter pour un rappel intense, violent et épuisant. Un dernier souffle, un dernier râle, une dernière convulsion. Extinction du stroboscope, des amplis et des micros. Le public est dévasté, et chacun se refait mentalement la scène qui a pu mener à ce sentiment de fin du monde. Il faut rentrer, vite, ne pas parler, ne pas essayer de comprendre, ne pas croiser les regards vides dans le métro, ne pas leur montrer notre air hagard et hébété. Il faut fermer les yeux, allongé sur son lit, et revivre le film dans son sommeil.
Lire l'Article

THE SOFT MOON
« Zeros » en écoute intégrale

Déjà pas très loin du zéro absolu avec leur premier album sorti en 2010, The Soft Moon revient avec un brûlot synth-punk pas vraiment west coast, qui donne surtout l’impression de survoler Berlin en hélicoptère avant la chute du mur. À deux semaines de la sortie officielle chez Captured Tracks, écoute exclusive de cet album en béton armé, influencé par leurs aïeux de San Francisco, les bien nommés Chrome.
Lire l'Article
La playmate du mois

FESTIVAL DES MUSIQUES VOLANTES #17
Metz, pour le temps présent

On a trop rarement l’occasion d’aller à Metz, d’admirer ses clochers et ses résidus de culture teutonne qui sentent bon les bruit de bottes et Papa Schultz. À moins que ce ne soient les occasions qui manquent, ou les bons festivals… Du 7 au 24 novembre, la ville fait tabula rasa avec une dix-septième édition qui place la musique du bon côté de la ligne Maginot.
Lire l'Article