Lire l'Article

GAVIN RUSSOM [INTERVIEW]
Le magicien ose

Surnommé ‘’le magicien’’ par ses pairs pour sa capacité à transformer des grille-pains en synthés vintage, Gavin l’est aussi pour ses tours de passe passe qui l’auront vu passer, en a peine une décennie, d’une identité à une autre, avec une maestria que seuls les malades d’Alzheimer exilés en Amnésie sauraient surpasser. A l’occasion de son passage prochain au festival Villette Sonique, Russom, grand manitou des chipsets, lève une partie du voile sur sa schizophrénie rythmique.
Lire l'Article
Lire l'Article

TIM PARIS
Dancing on the edge

Personne ne l’attendait vraiment, pourtant il sort aujourd’hui un impeccable premier album d’électro aux consonances « indie ». Un disque d’équilibre avec des hits potentiels et des choses nettement plus pointues, propre à réunir différents publics au-delà de la seule piste de danse, un disque pour faire le point sur quelques-unes des influences de ce Parisien exilé à Londres. Truc de dingue : ce sont aussi un peu les nôtres. Il fallait donc prendre contact avec Tim Paris, un homme que l’on pensait condamné à vadrouiller dans les tréfonds de la house underground, mais dont le registre et le potentiel vont bien au-delà.
Lire l'Article
Lire l'Article

LCD SOUNDSYSTEM
Il était une fin

Ils se reforment déjà ? Un nouvel album est sur les rails et Gonzaï aurait le scoop ? Quelques dates à Paris, peut-être ? Bien évidemment, rien de tout cela. La vérité est plus prosaïque : fatigués d’attendre qu’un distributeur français se penche enfin sur Shut up and play the hits, nous nous sommes procurés en import ce « docu d’auteur(s) » qui relate le tout dernier concert de LCD Soundsystem – au Madison Square Garden. L’objet est sorti en octobre dernier aux Etats-Unis… et en Angleterre. Mais ici ? Rien.
Lire l'Article

RUBIN STEINER
Discipline in Anarchy

Faire danser malin, ça n’est pas à la portée du premier idiot venu. Encore moins s’il est français. Heureusement, il y a Rubin Steiner. Parce que la french qui ne touch plus grand monde, ça commence à bien faire. Son nouvel album, qui sort à la rentrée, devrait servir de parfait antidote aux programmations de plus en plus consanguines des festivals estivaux.
Lire l'Article
La playmate du mois

TRISTESSE CONTEMPORAINE
Now futur ?

Un blaze à finir en digipack deluxe collector dans la vitrine de Colette, un son vintage à traîner ses talons aiguilles sur les podiums des fashion weeks, coké de frais, un producteur mi cool mi hype (Pilooski), des débuts prometteurs parce qu’identité sonore forte, une suite dans le fog, parce que branchitude attendant à la porte, une release party en grande pompe au Nouveau Casino à la fin du mois et une question collée au bouton loop : et si Tristesse Contemporaine, c’était juste the XX avec quelques années de plus ?
Lire l'Article