Lire l'Article

SAN CAROL
La main invisible

« Ca devait être un disque de techno ou de coldwave. Mais en fait j’ai pas réussi, du coup j’ai fait un disque de chansons avec des vieux synthétiseurs et les moyens du bord ». A propos de son premier disque paru chez Ego Twister, San Carol a la main lourde. Mais à défaut d’avoir été touché par la grâce, il vient d’être désigné du doigt par l’un des apôtres de Dieu, le bien connu Saint Thétiseur.
Lire l'Article
Lire l'Article

CÂLIN
L’interview tendre

Vie de merde. Ils n’ont pas harangué les foules avec leur album « Black Chinese II ». Avec leur label, « L’Amicale Underground », ils sortent des disques en petit tirage, qu’ils finissent par donner sur internet… En fait les Câlin ne sont pas vraiment un duo qui a la niaque. Pourtant leur nouvel EP « Menaces et Opportunités » retournerait n’importe quel club de winners de Wallstreet. Rencontre à distance avec Yugo, moitié du groupe et télétravailleur de la meilleure techno de la saison Daft Punk.
Lire l'Article

GONZAÏ VIII [REPORT]
La discipline dans l’anarchie

Entre« Gonzaï c’est plus ce que c’était » et « Je fais plus du tout confiance à votre magazine », le reportage vidéo de la huitième édition de nos palpitantes soirées s’annonçait cinglant comme un coup porté dans nos saintes parties génitales. Au final, une soirée sans encombres ni insultes, avec un point Godwin atteint avec Barry White planant en ombre chinoise sur cette soirée synthétique…
Lire l'Article

CÂLIN
« Black Chinese II », by its cover

« Black Chinese II » de Câlin arrive chez le journaliste musical sur un carton qui reprend les codes du disque d’or, avec un petit cartel en haut et le disque en doré accroché au centre. Il y a même, à l’arrière, une petite patte en carton qui permet à l’objet de tenir debout. Il faut un sens certain de l’autodérision rétro-temporelle pour utiliser un objet en aussi tragique voie de disparition. Mais de l’autodérision rétro-temporelle, Câlin n’en manque pas.
Lire l'Article
La playmate du mois

CALIN
Combat pour l’esthétique

Tout va bien. Il fait un temps superbe sur le Jura et l’express-tramway qui relie Lyon à Frankfurt croise quelques skieurs facétieux. J’admire leur bronzage et la blancheur de leurs sourires épanouis. Dans mes oreilles tourne l’interview que j’ai enregistré le matin-même avec les membres de Câlin, et moi-même je me sens merveilleusement bien.
Lire l'Article