Le label Alter K sort le 23 avril la compilation "You're on seriously Eric? Volume 4" et organise, pour son lancement, une soirée au Motel le 20 avril. Une tortue gymnaste, performant sur une barre fixe, présente le tout dans un teaser assez bidonnant.

Peu commode de critiquer compilation. Pour reprendre Tom Hanks, une compilation c’est un peu comme une boîte de chocolats, on ne sait jamais sur quoi on va tomber. Combien de fois ai-je acheté une compil’ parce qu’elle contenait deux ou trois chansons cools que je connaissais ? Et combien de fois ai-je été profondément déçu par le reste des titres ? Ça peut aussi marcher dans l’autre sens, mais c’est plus rare. Pour faire simple, je vais tout bonnement recopier mes notes, du pire titre au meilleur.

01. Larsson/ Tiger. La plus embarrassante et vomitive des chansons.

02. Mi and l’au/ Magic 80. Autant pisser dans un violon et voir si ça sonne mieux.

03. Statue Park. Ennui mortel.

04. NZCA LINES/Atoms and Axes. Metronomy en plus gay. A écouter en sirotant un smoothie au lait de soja.

05. Isaac Delusion/Midnight Sun. Du saoul Radiohead/ Désillusion.

06. Stockhaus/ Hi. Bloc Party reconverti dans l’électro pop.

07. Nameless/E.R. N’a de David Bowie que la voix.

08. Selebrities/Can’t make up my mind. Blondie sous Subutex.

09. The Legendary Tiger Man/She’s a hellcat. Probablement la B.O de Drive 2.

10. The Chap/ What did we do. Chris Martin se lançant dans une carrière solo.

11. Daprinski/ L’Île Fantastique. Bien joué pour le titre. Un peu moins pour la musique. A écouter en compagnie d’un nain champion de crawl.

12. Haight Ashbury/ Freeman Town. Je me demande si ces filles sont bien roulées.

13. Electric Lazy Lake/ This is no War. Un brin mielleux mais finalement pas désagréable à l’écoute. Pas de quoi déclarer la guerre.

14. Spaceships Are Cool/Shake it up! Sympa. Petit coté Donovan, un militant de la méditation transcendantale dans les écoles, en plus actuel.

15. Câlin/Black Chinese. Pour fan de musique rétro futuriste et de locomotive volante.

16. The Experimental Tropic Blues Band/ Do it to me. Pas mal du tout. Sorte de mélange de The Cramps et Suicide. ¨Parfait pour débaucher une nénette un peu chargée sur fond d’horreur de série B.

17. Alpine Decline/ Now you believe in Vanishing. Guitares ultra saturées + voix noyée= Ça me botte mon pote.

18. Black Devil Disco Club/ Fuzzy Dream. Attise la curiosité. Singulier, instrumentale surprenante et remarquable. Ça fonctionne. Donne franchement envie d’en écouter plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.