Un an presque jour pour jour après notre rencontre avec le Guy Georges du toy piano, le vieil ours minimaliste revient ces jours-ci dans l’actu avec une double information pour ses fans : la réédition par le label Because du déjà culte Psicotic Music’Hall (2002) agrémenté d’un live bonus, et puis tant qu’à faire autant s’inviter à la Cité de la Musique pour faire crier à nouveau ses petits instruments. Fidèle aux rendez-vous qui comptent, Maadiar était sur le coup (mais lequel ?) pour tailler ses crayons et un costard au grand Pascal Comelade. Récit d’une soirée haute en couleurs avec un génie aux cheveux poivre et sel.

Parce que Comelade et sa musique, c’est toujours un peu comme McDonald’s et qu’il y a toujours un jouet caché derrière l’emballage, un ivre report à consommer sans modération…
http://www.myspace.com/comelade

5 commentaires

  1. Tiens, tu as aussi eu le même cadeau de Pif Gadget.

    Je me souviens de les avoir vu une fois sur Arte mais c’était bien vieux, je vais le redécouvrir de ce pas.

    P.S: Tu les as vraiment tirées (celles dans tous tes reportages) ou c’est juste un délire?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.