Cette semaine, Maadiar a fait une virée au Havre, la ville qui organise des expos d'art contemporain dans des hangars pour camoufler ses babioles de dockers. Oubliez les tankers et les mouettes, pensez travelos brésiliens et "gender studies". Bienvenue au Havre !

Pour sa quatrième édition, la Biennale du Havre a décidé de retrouver la rue, en mettant sur un même pied d’égalité bande dessinée, street art et art contemporain. C’était sans compter sur Maadiar, expédié fissa en bus semi-touristique pour une journée de reportage où se croisèrent, en vrac, un chauffeur de bus trop loquace, des transsexuels, des matelots ainsi que le mythique collectif graphique de Bazooka. Pour le report très quai des burnes de notre gonzo reporter, c’est juste en dessous. Et pour plus d’informations sérieuses sur la Biennale du Havre, ouverte du 28 septembre au 15 mai 2013, c’est par .

En collaboration avec la Gaîté Lyrique, un papier à retrouver sur Gaîté Live.

 

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Shares