La grande force des soirées Gonzaï, ce sont les gens qui transpirent en direct sur scène, mais ce sont aussi des comptes-rendus de soirées qui arrivent souvent trois plombes après la guerre et où l’on apprend pas grand chose. Dernier exemple en date avec Kid Congo, The Experimental Tropic Blues Band et les Tigres du Futur, tous à l’affiche de nos soirées du mois de novembre. Encore une fois, les absents ont eu tort.

Ca vous ennuie les live reports dithyrambiques de soirée auxquelles vous n’assistez pas ? Ca tombe bien, moi aussi. Coincé pour des raisons bucco-dentaires le soir de notre sauterie à la Maroquinerie, moi-même je n’y étais pas, coincé devant une pizza à regarder l’intégrale de Koh-Lanta en DVD. Donc ne comptez pas sur moi pour vous narrer les exploits de Kid Congo avec force adjectifs et métaphores enfilées, j’étais pas là.
Sans transition, vous trouverez dans la vidéo qui suit un passage où Congo nous explique qu’en dépit du fait qu’il ait tenu le fan club des Ramones, il n’a jamais vu le sexe de Joey Ramone ; mais que par contre « Nick Cave en a une grosse ».
Sans transition encore, Kid Congo a la forme et son set à la Maroquinerie semble avoir, selon un sondage FRIPSOS réalisé auprès d’un panel exhaustif de 3 personnes, ravi l’audience. Backstage, il confie à notre équipe que Joey Ramone le surnommait « The Prez » du temps où le kid gérait le fan club du groupe punk. Avec lui Président, le redressement productif serait évidemment plus facile ; et si tel remaniement devait avoir lieu on ne saurait que trop lui conseiller d’engager les Belges du Tropic Blues Band au ministère de l’Education –  tant leur concerts sont un moment de violence jouissive – ainsi que les Tigres du Futur – surprise giallo de la soirée – pour booster le made in France.

Bon, voilà. On me fait signe dans l’oreillette qu’il faut que j’arrête ici mon introduction. Pour le récit bordélique de 48H avec nos idoles, cliquez en dessous et surtout : méfiez-vous des contrefaçons.

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.