Hier honnis par ses compatriotes Genesis Breyer P.Orridge est devenu un personnage respectable et convoité par les curateurs des officines culturelles.

Genesis P Orridge c'es

Hier honnis par ses compatriotes Genesis Breyer P.Orridge est devenu un personnage respectable et convoité par les curateurs des officines culturelles.

Genesis P Orridge c’est pour moi des souvenirs d’adolescence liés à Jean-Pierre Turmel (un homme rare, grand ordinateur de Sordide Sentimental) alors que « Gen » n’était pas encore le pandrogyne que l’on connaît mais choquait déjale punk rocker provincial de base lors d’un mythique concert à l’Exo Sept (Rouen). Certains de mes congénères punkoïdes de la quatrième génération se moquaient alors de ma fascination pour les aspects les plus noirs des 60’s et de mon attachement à Psychic TV. Aujourd’hui le triomphe de Genesis Breyer P.Orridge cautérise les cicatrices des philistins, et le nouvel album de PTV3 est un salvateur plongeon dans le psychédélisme sans fautes de goût ni revivalisme.

« La vie quotidienne est une illusion ».

Maintenant que tout le monde donne dans le Trash athée nihiliste, l’explorateur des ultimes frontière refuse les codes, surtout celui des conformistes de l’anti conformisme, prêt à rencontree le sacré. Comme toujours il est au delà du bien et du mal et plus encore. Serait-il le dernier des grands excentriques anglais?

Psychic TV/PTV3 // Mr Alien brain VS the skinwalkers // Sweet Nothing (Cargo)

http://sordide-sentimental.com/
www.genesisp-orridge.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.