Dans le golfe Tropézien, à quelques kilomètres de Cogolin et des corps dénudés/liftés, se trouve Trimurti.

Dans le golfe Tropézien, à quelques kilomètres de Cogolin et des corps dénudés/liftés, se trouve Trimurti. Un havre de paix pour des séminaires pas vraiment comme les autres. Pour la deuxième année consécutive, le festival du chamanisme en occident propose à quelques français des rites et des rencontres avec plus de vingt chamans du monde entier.

De Vera (la chamane sibérienne) à Patrick Dacquay (le guérisseur Celte) en passant par Lee Ashley (la femme médecine détentrice de la pipe sacrée du Canada), true believers et badauds éclairés s’unissent le temps d’un Week-End autour de mère Nature pour explorer la zone rouge. Etonnant non ?

Le principe de ce festival (initier un grand nombre de personne au Chamanisme), Dr Tal Schaller (l’un des organisateurs) l’explique parfaitement. Personnage controversé depuis plusieurs années pour son affiliation présumée aux sectes qui ne guérissent ni rien ni personne, Tal Schaller exerce depuis 40 ans la médecine “holistique”, une médecine New Age qui englobe le tout dans trois fois rien: le corps physique, mental et émotionnel. Adepte d’une nouvelle vision du chamanisme (chaque être humain peut devenir chaman) Schaller estime que le chamanisme aide à se guérir soi-même comme les autres (et qu’accessoirement, ca peut aussi sauver la planète). Jusque là, qui serait contre?

Pour vous, chers lecteurs assoiffés d’infos paranormales, je suis tout simplement parti le rencontrer sur place. Partant du principe qu’on considère bien tous les musiciens psychés comme des drogués, j’ai voulu savoir s’il en était de même pour les chamans guérisseurs: Info ou intox?

Cher Dr Tal Schaller, qui êtes-vous ?

J’exerce depuis 40 ans ce qu’on appelle aujourd’hui la “médecine Holistique”, qui  rejoint le chamanisme, puisque le chamanisme c’est l’exploration de tout ce qui est au delà du monde matériel. Depuis des millénaires les chamans ont compris que nous sommes à la fois des êtres de matière avec un corps physique, mais que nous avons également des corps énergétiques et émotionnels. Grâce à eux nous pouvons voyager dans les mondes spirituels. L’intérêt de cela, c’est que dans les mondes spirituels, il y a non seulement beaucoup d’énergie, d’amour, de joie et de paix, mais il y a aussi des êtres de lumière, des anges, des guides spirituels, des animaux de pouvoir, des ancêtres qui ont le pouvoir de nous aider dans notre vie sur terre. Ils peuvent nous aider à guérir de nos maladies, résoudre nos problèmes, parce qu’ils ont une vision de la vie beaucoup plus large que la notre. On peut dire que le drame de l’occidental est que trop d’énergie est consacrée à penser et à parler, pas assez à ouvrir son cerveau droit grâce auquel on peut justement faire le contact avec d’autres réalités.

Avec la crise économique et spirituelle que nous traversons actuellement, le monde est plutôt mal barré non ?

Le résultat de trop d’intellect, c’est que nous sommes devenus de grands destructeurs. Nous détruisons la planète, nous détruisons nos organismes, nous abusons de la chimie, nous sommes devenus des êtres dangereux, pour tous, pour nous-mêmes et pour la planète toute entière. Le but du festival, c’est d’amener de vraies solutions. Au lieu de dire : “Il y a des problèmes ! On sait pas quoi faire !”, nous amenons une vision selon laquelle chacun peut devenir son propre guérisseur, et donc un chaman en puissance.

Comment en êtes-vous arrivé là ? Je veux dire… Chaman, mode d’emploi.. ça marche comment ?

A travers ma vision globale de l’être humain, je suis entré en contact avec le chamanisme grâce à la Fondation Des Etudes Chamaniques de Michael Harner aux Etats-Unis, qui amène une vision très unificatrice. Beaucoup de chamans sont dans une tradition, mais ce que nous tachons de montrer c’est qu’au-delà des particularités de chacun il y a des éléments et des techniques essentiels chez tous les chamans, comme l’usage du tambour pour faire des voyages intérieurs et l’usage de la danse pour libérer les émotions. On retrouve ça dans tous les pays du monde, on peut aussi l’appeler “le chamanisme Archaïque”, parce qu’il remonte très loin. Nous avons envie de montrer qu’en occident aussi il y a du chamanisme comme chez les Celtiques et d’autres encore, parce que trop de gens croient que le chamanisme c’est seulement chez les indiens Amérindiens ou d’Amérique du sud. Ce que nous montrons ici, en ayant des chamans à la fois européens et en invitant d’autres chamans d’autres pays plus lointains, c’est qu’ils font tous parti d’une grande famille.

Quelle direction prend le chamanisme moderne?

Nous le voyons comme une vraie solution aux problèmes de notre temps. Parce que c’est d’abord une démarche individuelle et personnelle. Contrairement à tous les systèmes de croyance qui veulent imposer une croyance sectaire  qui débouche sur des guerres type “Ma croyance est meilleure que la tienne”, la beauté du chamanisme, c’est qu’on entre dans une spiritualité d’expériences personnelles. Quand une personne a fait une expérience d’unité avec la nature, les animaux et les plantes, il ne peut plus les saccager, ni les détruire, il entre dans une nouvelle relation, le monde et lui ne sont plus des ennemis.

Si je suis votre raisonnement, le Mc Do’ à la pause dej’ c’est fini, on arrête tout?

L’un des drames de notre civilisation c’est que nous avons pris les animaux pour des “rien du tout”, nous les traitons d’un manière ignoble, nous les tuons, nous les dépeçons, nous les mangeons, et puis nous détruisons la planète avec cela. Alors qu’il doit y avoir une relation magnifique avec l’animal, comme un partenaire de jeu sur terre, comme un frère, avec lequel on peut avoir une relation de jeu et d’échange réciproque. Pour beaucoup de peuples chamaniques on n’aurait pas plus l’idée de manger un animal que de manger un enfant. Au début de ma pratique, ce qui m’a passionné c’était de découvrir qu’il y avait des peuples sur terre qui vivaient sans conflit et sans maladie. C’est ce qu’on appelle aujourd’hui “les peuples premiers”, pour reprendre l’expression de Jaques Chirac. Pendant presque 30 ans,  je suis allé voir une quinzaine de ces peuples. Les premiers que j’ai vus ce sont les Hunzas au nord des indes, puis ce furent les habitants des îles Samoa, les Senoïs d’Indonésie, les Huichols du  Mexique, les Aborigènes d’Australie, etc… Ces peuples là ont été comme les gardiens de cette culture primordiale ; des êtres qui sont sur la même planète que la nôtre mais peuvent vivre sans jamais polluer, détruire, avoir de conflit, ni de maladie.

Quelles sont vos pratiques, vous devez bien avoir des rites…

Lorsqu’on est en contact avec les énergies spirituelles, on les laisse passer à travers nous pour devenir un guérisseur, parce que fondamentalement chaque être humain contient cette énergie. Prenez l’exemple du problème des malades mentaux qui sont enfermés dans des hôpitaux et bourrés de médicaments chimiques. Ceci n’est pas la solution. Avec le chamanisme on peut leur apprendre à gérer leurs capacités.

Est-ce que je pourrais en savoir un peu plus sur ce festival quand même?

Notre festival est né de la réunion d’un cercle de sagesse créé il y a trois ans, qui regroupe une vingtaine de chamans francophones, avec l’idée non seulement d’organiser des manifestions comme celle-ci, mais aussi de nous relier à d’autres cercles. Il y a eu une époque ou les chamans se cachaient dans leur coin, souvent même ils se protégeaient parce qu’ils étaient victimes de persécution.  Mais peu à peu, dans le monde entier, on a pu voir que des cercles se formaient pour que le chamanisme soit présenté pour ce qu’il est.

La religion et le chamanisme, ca fait bon ménage ?

Il faut dire que le chamanisme est à l’origine de toutes les religions, parce qu’avant les religions institutionnelles il n’y avait que le chamanisme. On peut dire que le chamanisme est à la fois la mère de toutes les médecines et le père de toutes les religions. On peut être chamane en étant Catholique, Protestant ou Juif. Le chamanisme ne va pas contre ce qui existe, mais donne à l’individu l’expérience directe du divin. Parce que le drame de beaucoup de religions est qu’elles ont éloigné les gens de l’expérience mystique intérieure. On leur a dit “faut croire ceci, faut croire cela”, mais on leur a enlevé les outils qui allaient leur permettre de faire des expériences spirituelles. Pour donner un exemple, Jésus enseigna à ses disciples la danse en cercle, une danse où l’on danse sur soi-même, qui est une pratique chamanique, en leurs disant “quand vous tournez sur vous-même, vous accédez à un contact divin personnel”. Evidement, l’église des premiers siècles a supprimé ce genre de textes de ce que l’on connaît aujourd’hui, parce qu’elle ne voulait pas que les gens soient indépendants, elle voulait qu’ils dépendent des prêtres.

Vous n’êtes donc pas des farfelus réfractaires au progrès ?

Non, pas du tout. Mais aujourd’hui, on voit bien que si les religions institutionnelles ont perdu un peu de pouvoir, une nouvelle Eglise qu’on peut appeler “l’Eglise de la Science et du Progrès” est apparue. Cette nouvelle religion a voulu faire croire que par les laboratoires et la chimie on allait avoir les solutions à tous les problèmes. Et aujourd’hui ce culte de la science est entrain de s’effondrer lui aussi. Les gens réalisent aujourd’hui que la médecine est devenue un vrai fléau. Vous savez aux Etats-Unis près de 500 000 personnes meurent tous les ans du cancer, 600 000 personnes meurent par an de maladies cardio-vasculaires, et 700 000 personnes décèdent des effets secondaires de la médecine. Et 700 000 personnes… c’est l’équivalent de 6 avions Jumbo qui s’écraseraient tous les jours de l’année.

Les autorités et le chamanisme ? Vous devez bien avoir un boss à qui rendre des comptes hein ? Ou au moins des ennemis….

Il n’y a pas vraiment de problèmes, dans le sens où le chamanisme ne va pas contre un système, ce n’est pas un système révolutionnaire qui voudrait détruire quelque chose, puisque c’est une expérience individuelle. Aujourd’hui, il peut arriver que certains chamans aient des difficultés avec telle ou telle autorité, qu’ils soient poursuivis, qu’on leur reproche leurs activités, mais la plupart du temps ces affaires se dégonflent parce que l’on voit que les chamans ne font absolument rien de mal, ils ne prescrivent pas de médicament donc ne font pas de la médecine illégale, ils n’incitent personne à abandonner des traitements. La plupart des chamans travaillent dans le respect des lois et donc n’ont presque pas de problèmes.

Des prédictions pour 2012 ?

Beaucoup de gens pensent que 2012 va être un temps de grands changements. Cela correspond selon moi à la fin d’UN monde” et au début d’un autre, mais pas du tout à la fin DU monde”. Les catastrophistes qui veulent faire peur ont tous tort.

Texte et photos: Vladimir Besson

Le site de Tal Schaller

http://www.chamanisme.fr/Festival-du-Chamanisme-Ancestral.html

La version de l’Express sur les faux guerisseurs

 

16 commentaires

  1. Dommage que l’article soit leger. Dommage que l’interview ne soit pas plus fouillée.
    Pour un mag’ rock il y a des trucs interessant à faire avec ce sujet : Les lettres du Yage de William Burroughs; la prêtresse des champignons Maria Sabina chez qui se sont rendus Bob Dylan, Jim Morrison ou les Beatles; les Young Gods et Jeremy Narby; etc…
    D’ailleurs c’est vraiment méconnaitre le sujet que de parler de drogue, c’est pas du tout la même chose, ont ne “tripe” pas à l’ayahuasca, l’iboga, ou le peyotl…
    Quand à l’idée de secte, c’est vraiment un truc occidental encore une fois, il n’y a pas de secte parmis les peuples pratiquant le chamanisme (ou les). Pas plus qu’il n’y a de gourou puisque le chaman y tient une position ambivalente, il est utile, mais craint si son ego le pousse à la sorcellerie.
    C’est dommage aussi cette representation new age qu’en fait le Dr Tal Schaller, mais ça j’imagine que c’est parce qu’il pratique un chamanisme d’ascendance sibérienne (utilisation du tambour plutôt que de “psychotrope” pour induire des etats modifiés de conscience tout en respectant la loi).
    Et tient étonnant qu’on est jamais fait référence à Castaneda dans ce mag, tant il y eu une influence notable sur la pop culture moderne, de Star Wars à Ridley Scott, en passant par Jodorowsky…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Shares