C’est le trentième numéro de Gonzaï et la formule XXL (164 pages) est cette fois consacrée au cyberpunk, un mot valise combinant “cybernétique” et “punk” et qui englobe les univers futuristes de William Gibson, Alain Damasio ou encore Billy Idol. Le numéro est disponible en commande dès maintenant au prix de 12 €, frais de port compris en cliquant ici.

Pourquoi s’interroger sur le cyberpunk ? Parce que c’est se faire un aperçu de comment les plus radicaux d’entre nous voyaient le futur, dans le passé. À l’heures où RGPD et GAFA viennent poser la question du soi et de la liberté du soi sur la toile, transformant petit à petit l’utopie hippie du world wide web en une inquiétante dystopie régie par des jeux de pouvoirs; revenir sur les inquiétudes soulevées par la pensée cyberpunk, c’est se confronter à une pertinence et à une modernité qui peuvent désarçonner. C’est Alain Damasio lui-même qui le dit dans nos pages : « aujourd’hui, il suffit d’explorer horizontalement, dans l’espace ou dans la carte de tout ce qui existe pour faire de la bonne SF ».

En espérant que cette conclusion préambule (sic) vous donnera envie de voir le futur (mais aussi de l’écouter, à travers une playlist synthpunk minutieusement élaborée et commentée par Benoît Sabatier), vous avez à porté de clic (c’est pratique) plus de 100 pages qui balayent toutes les incarnations de cette culture, des ovnis Billy Idol et eXistenZ à ses maîtres à penser, William Gibson et le susnommé Alain Damasio.

Sommaire et commande : https://gonzai.com/produit/gonzai-n30/

 

 

1 commentaire

Répondre à let me out! Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Shares