L’autre fois j’étais chez le proctologue et j’ai senti quelque chose me pénétrer. Brillante et profonde, c’était une vision. Et ça, foi de Guy-Michel, ça vaut bien toutes les vasecto

L’autre fois j’étais chez le proctologue et j’ai senti quelque chose me pénétrer. Brillante et profonde, c’était une vision. Et ça, foi de Guy-Michel, ça vaut bien toutes les vasectomies du monde.

Faut dire qu’à Enghien les Bains on a vite fait le tour des cercles sociaux. Alors du Kebab à mon anus il y avait finalement peu de kilomètres à parcourir. Au-dessus de la table jaune pisse du médecin, à l’instant décisif, une lumière blanche m’a pénétré. Comme le jour où j’avais vu les NY Dolls (Enfin pas vraiment. J’avais pas pu rentrer au concert en 1974 alors j’avais juste senti les vibrations depuis l’extérieur. Comme quoi, la distance entre David Johansen et mon cul n’était pas énorme non plus, ah ah !)

Mais le fond du problème n’est pas là.

La vie vous apprend un paquet de choses quand on y pense (et deux fois plus quand on est coincé le caleçon sur les chaussettes) Un océan de nuances et de subtilités que même trois jours entiers sur le Minitel ne parviendraient pas à combler. Parmi cet éventail d’informations qu’on tarde à comprendre, la distance entre l’anus et le vagin semble être la plus vitale pour les rockeurs que nous sommes (et non je ne vous parlerai pas de ma première partie mythique en 1969 en Ardèche avec Il était une fois en tête d’affiche).

Comment se fait-il que deux orifices séparés par seulement quelques centimètres (j’ai pas vérifié sur TOUTES les femmes, c’est uniquement une estimation) soient aussi opposés ?

De là tout s’est enchainé très vite. J’ai pensé à mon fils Brandon, son avenir en tant que jeune cadre, ses prochains goûts musicaux, la pension alimentaire de ma première femme et comment j’allais réussir à rester digne après ce rectal test au milieu de nulle part. Et puis soudain, la radio s’est mise à crier dans le cabinet. Bien que voyant double, trouble et à moitié défroqué devant le docteur, mes oreilles n’en étaient pas moins conscientes. De la pop pelle-à-tarte sortait des enceintes comme du pus de ma jeunesse et deux emmanchés du dimanche braillaient de la soupe insipide pire que Sylvie Vartan en mon temps. Eh quoi, c’était donc ça la France de nos enfants ? C’était donc un Yukulele qui allait dicter le monde de ce crétin de fils pour qui je m’étais crevé à l’usine pendant 30 ans ?

A la fin de la chanson, la speakerine a même osé prononcer le nom du groupe, Too Soft que ça s’appelait (et pourquoi pas Non Smoking pendant qu’on y est) et tout de suite je me suis dit : « Guy-Michel, c’est de la musique pour fiottes ça, et toi t’es le cul à l’air, fais pas trop le malin ». N’empêche que ça m’a bien retourné Too soft, le monde d’aujourd’hui c’était donc ça : Dire tout haut qu’on était bien faible, même plus la force de se prendre une cuite. « Une bonne guerre ouais » j’me suis dit, « pour sûr, ces deux là s’raient bien du mauvais côté de la ligne ». Pendant ce temps j’sentais une autre lumière blanche dans mon dos. « Vous allez pas un peu trop loin, là docteur » ? Ah ah ah.

Alors que je signais le chèque en bois du proctologue, j’ai compris que l’anus et la musique c’était finalement la même histoire. Le plaisir et la merde étaient finalement pas si éloignés, fallait juste bien viser pour éviter le désordre. Mais je vous rassure les jeunes, le docteur m’a prescrit des antibiotiques. Quant au reste, j’ai simplement décidé d’arrêter la radio et les kebabs en attendant que ces deux là crèvent d’une syphilis ou d’un truc bien douloureux.

www.myspace.com/toosoftmusic

19 commentaires

  1. la video est enregistré chez EMI dans le studio
    je plains les attachés de presse qui vont travailler sur ce projet. Cher guy michel thor allez les interviewer, même avec un bouc qui pourrait vous aller à ravir. ça pourrait être un grand moment de vacuité intellectuel

  2. Greetings! I’ve been following your website for a while now and finally got the courage to go ahead and give you a shout out from Houston Texas! Just wanted to tell you keep up the excellent job!

  3. Hi there, just became alert to your blog through Google, and found that it is really informative.
    I am going to watch out for brussels. I will be grateful if you continue this
    in future. Numerous people will be benefited from your writing.
    Cheers!

  4. This is really interesting, You are a very skilled blogger.
    I have joined your feed and look forward to seeking more of your
    wonderful post. Also, I have shared your web site in my social
    networks!

Répondre à serlach Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.