CAR SEAT HEADREST
A star is born. Soon.

Puisque nous sommes entre gens de bonne compagnie, avouons nous d’emblée que 2013 ne restera certainement pas comme un grand cru pour la musique ardemment défendue par l’armée des rédacteurs de Gonzaï : la musette. Pas bien grave, puisque des hommes de l’ombre continuent de sortir des albums somptueux dans des genres différents. Le problème, c’est que tout le monde s’en contrefout. Jusqu’au moment où une merveille déboule dans ton computer sans crier gare…Ladies and gentlemen, let me introduce… “Nervous young man” de Car Seat Headrest.
Lire l'Article

JAY MASCIS
Rencontre avec un Dinosaur Senior

Comme son ancêtre préhistorique, il fut un temps où Dinosaur Jr. régnait en maître sur la planète rock ; Jay et Lou étaient des stars de fanzine et leurs fans ne savaient pas encore qu’ils allaient rapidement passer de la beuverie des festivals à la machine à café du premier CDI. Bref, tout ça, c’était avant l’apparition d’Internet. Ces mêmes rockeurs n’avaient pas encore gagné trois tailles de jeans et Jay Mascis ne portait pas encore ces binocles de soudeur au chômage. Et donc : presque 30 ans après les débuts, rencontre avec une espèce d’autiste en voie d’extinction.
Lire l'Article

BEAR IN HEAVEN
Backroom love

C’était sur le topic des vrais amis sur le forum de la Techmob. J’avais entrepris de faire un report de ma soirée “Hollande Président”, ça parlait de chips bien sûr. Et puis aussi d’un ami chilien qui ressemble à Carlos, en moins sympathique. Evidemment il était tard, et donc forcément sur le board il n’y avait que Morula qui tenait absolument à me poser une question : “Naked, si je me mets des mollards de ritaline dans le cul et que je suis enrhumée, est-ce que je risque de me refiler des staphylocoques à l’anus ?” C’est drôle, je me posais exactement la même question à propos du dernier album de Bear in Heaven.
Lire l'Article

EARTH & DYLAN CARLSON
Interview terre à terre

Ne pas se fier à son physique. Ce n’est pas parce qu’il est à mi-chemin entre un sosie white trash de Kenny Powers et le névrosé redneck qui aurait décidé de cramer des fourmis à la loupe, que le fondateur de Earth n’est pas un homme affable. Et puis on ne déconne pas avec Dylan Carlson. Le fusil qui permit à Kurt Cobain d’en finir avec la célébrité, c’était le sien. Mauvaise pioche.
Lire l'Article
La playmate du mois