CULTURE G
Noel Fielding’s Luxury Comedy

Toutes les semaines, la Gaîté Lyrique et Gonzaï vous proposent le double G, soit l’association de deux lettres au service d’une même cause : la découverte des plaisirs enfouis, entre un accent circonflexe et le tréma. Cette semaine dans notre Culture G, un peu de culture générale avec « Noel Fielding’s Luxury Comedy », une série anglaise qui réconcilie glam et pop culture.
Lire l'Article

ALICE IN WONDERLAND
And wonderland is the Zenith…

La première fois que j’ai entendu «Billion dollar babies», je me suis arrêtée net et dit ‘‘Qui est ce type qui chante de deux manières différentes avec deux voix qui s’entremêlent parfaitement ?’’. La seconde fois que j’ai été amenée à écouter cet artiste, c’est quand une de ses chansons m’a été dédicacée par SMS : ‘‘J’écoute « Poison » et… bon sang, qu’est-ce que je penses à toi avec ce morceau…’’ A partir de là, j’ai écouté tous ses albums, j’ai aimé Alice Cooper, sa voix, tout ce qui peut s’en dégager. Je l’ai trouvé sexe (musicalement). Puis j’ai appris qu’il avait 63 ans. Hum. Bref.
Lire l'Article

JEF BARBARA
Glamorama

La moustache de Freddy Mercury et David Bowie période paillettes et suppositoires peuvent en attester, dans la vie des transgenres on n’est jamais trop aidé. Quand, trente ans après l’extinction des projecteurs sur le glam, un jeune canadien débarque avec des mimiques tirées de la cage aux folles et une poignée de chansons bouleversantes, ça donne une résur(é)rection miraculeuse.
Lire l'Article
La playmate du mois

BRYAN FERRY : INTERVIEW
Course poursuite avec une perruque

A contempler les préparatifs de Noël et la lumière aveuglante des devantures, j’avais fini par me rendre à l’évidence : Ferry et moi avions finalement passé une partie de l’année ensemble. Enfin, entendons-nous bien : c’est surtout moi qui l’avais suivi à la trace, traquant chaque mouvement de mèche comme un signal pour ressortir la veste à paillettes et le baume anti-rides. Il y avait eu un concert paumé au milieu de la Flandre, un retour avec Roxy en demie teinte à Rock en Seine, un disque solo pas si démodé ; et puis finalement un concert privé la semaine dernière à la Maison de la Radio. Avant ça ? Il y avait aussi eu la rencontre. C’était en septembre, l’automne s’était même fait une couleur pour l’occasion.
Lire l'Article