Ariane Brodier, Amélie Bitoun.. Ces noms ne vous disent peut-être rien. Mais tous les soirs, perdu dans mon demi-sommeil, ces noms me parlent.

Ariane Brodier, Amélie Bitoun.. Ces noms ne vous disent peut-être rien. Mais tous les soirs, perdu dans mon demi-sommeil, ces noms me parlent. Ils me donnent des images, un bout de fantasme doré au moment où mes yeux ferment boutique.

Alors que la télévision française atteint pleinement ses objectifs (rendre l’ensemble de la population totalement conne) et que des gros tentent de perdre du poids en mode Survivor sur le câble (Le grand perdant, sur Téva), M6 Music abreuve mon cerveau d’un profond espoir quant aux chances de l’humanité à devenir meilleure. Enfin, je veux dire moderne. Vicieuse. Pathétique. Pire quoi.

Faut dire… M6 Music c’est quand même le meilleur de la musique contemporaine en clip, à des heures de faible audience. A une heure où il serait légitime d’espérer du défrichage, de la violence visuelle, voire même un soupçon d’ambition artistique. Non. A toute heure M6 reste fidèle à ses engagements initiaux : Du jeunisme placé au niveau des testicules, mis en images avec la crème des artistes (Marc Antoine, Yelle, Mae) que l’étranger nous envie sans concession. Je reste admiratif.

Forever young in a tectonick world. SO romantic.

Mais cela, Ariane et Amélie n’y sont pour rien. Elles, leur travail, c’est de présenter l’émission. Assurer l’intérim entre deux clips mal faits, et faire rebondir leurs seins lourds sur un plateau carton pate. Ma préférence va directement à Ariane. Une brebis aux tops toujours trop courts, laissant apparaître une poitrine abondante, reluisante, dont la marque de bronzage laisse toujours espérer des lendemains chantant. « Et tout de suite le dernier clip de Muse, un combo rock qui sort son album etc etc… ». Des gimmicks improvisés sur prompteur, dictés par une présentatrice dont je me dis tous les soirs qu’elle est la femme de ma vie, et que mon œil ne pourra jamais plus se détourner de ses seins qui virevoltent. Franchement génial.

Buddies… je vous conseille vivement cette émission nocturne. Car une fois que tout a été dit, que les journées sont passées trop vite et qu’on est déjà demain, M6 Music réussit malgré tout à me maintenir éveillé. Seul, moi et Ariane, devant la grande lumière de ce vide culturel diffusé par M6.

A ce stade… reste une solution : Couper le son et garder les yeux ouverts.

4 commentaires

  1. Ariane… Pendant longtemps elle était sur une autre chaîne et n’avait pas de nom de famille, elle s’appelait juste « Ariane ». Nous on l’a baptisée « Ariane Montrelé ».
    Combien de fois on a failli participer au jeu en espérant gagner pour pouvoir lui dire : « Ariane, je renonce à mes 5000€ si tu les montres »…

  2. Terrible cette Ariane, une endurance à toute épreuve même si probablement épaulée par la cocaïne. Elle semble y mettre du cœur et ça suffit. Et puis nom de dieu qu’est-ce qu’elle est bonne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.