Quand une exposition dans un lieu aussi branchouille que la Gaïté Lyrique joue sur l'interactivité et la société de la surveillance, forcément on y va avec le scepticisme de tout bon gonzo-reporter.

Arrivé sur place, tout le monde est sympa et tout est propre, là encore ça nous déplait… Mais les installations surprennent sans tirer sur la corde arty-intello-parisien. On nous immerge, on nous intrigue et finalement on se prend au jeu. Vous avez préféré passer votre mercredi soir devant Docteur House ? Quel dommage…


InsomniArts S02E03 par Gonzai_mag

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.