S’armer d’une caméra cheap budget et filmer le Paris nocturne en accéléré, c’est s’exposer aux plus grands dangers.

S’armer d’une caméra cheap budget et filmer le Paris nocturne en accéléré, c’est s’exposer aux plus grands dangers. L’arrivée  d’Insomniarts chez Gonzaï change la donne, bouleverse la donne, redonne envie d’y croire, à ce Paris qu’on fantasme, ici narré à travers le filtre des expositions.

Peu de mots, beaucoup d’images, des coupes de champagne et des brefs aperçus de ce que vous avez raté, ce que vous découvrirez, ce que vous aimerez ou haïrez.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.