Patrice Chéreau, Delphine Gleize, François Ozon pour les plus connus, le parcours du compositeur Eric Neveux ne s'arrête heureusement pas là. 37 ans au compteur et le pied sur

Patrice Chéreau, Delphine Gleize, François Ozon pour les plus connus, le parcours du compositeur Eric Neveux ne s’arrête heureusement pas là. 37 ans au compteur et le pied sur l’accélérateur, Mr Neveux n’est pas près de s’arrêter. Pit stop dans son studio jouxtant un parking  sur les hauteurs du 17e, petite marche arrière sur le parcours et on enclenche la première.

Soliste dans une chorale dès son plus jeune age, Neveux multiplie les tournées et les enregistrements de disques. C’est à cette époque qu’il a le déclic harmonique et qu’il prend conscience de la force de la polyphonie sur le ressenti du corps. Cette approche physique de la musique est au cœur du travail d’Eric neveux. Producteur autant que compositeur, il se dit fasciné par la matière musicale et la sensation que l’on peut en avoir en tant que spectateur. Démarche anti-intellectuelle assez peu commune dans le cinéma français, il convient de le préciser…
Théâtre, télévision, musique électronique, cinéma, Neveux est touche-à-tout. Il rencontre Patrice Chéreau en 97 et embarque sur le bien nommé Ceux qui m’aiment prendront le train pour un titre original. Il enchaînera avec le cinéaste sur Intimité où il met à profit ses compétences de conseiller musical pour nourrir les scènes se déroulant dans des lieux publics. Il ne quitte toujours pas Chéreau et musicalise sa pièce Phèdre puis son dernier film, Persécution où le magnifique travail sur les guitares électriques évoque les sonorités du Crash de David Cronenberg, mis en musique par le grand Howard Shore.

Alors qu’il vient de terminer la musique du film Dans ton sommeil, Neveux envisage l’avenir avec sérénité. Les Etats-Unis en ligne de mire, il n’a pas l’intention d’oublier le cinéma français. Ni Chéreau. En préparation, la nouvelle mise en scène théâtrale du cinéaste, un premier film où le conseil musical s’avère primordial, le prochain long-métrage de Delphine Gleize… Bref, les projets s’accumulent et ne se ressemblent pas, parfait pour ce passionné toujours à la recherche de nouveauté.
Dans son studio, Eric fait défiler sur son moniteur un passage de Dans ton sommeil. Film d’horreur, mais pas vraiment, thriller mais pas que, allez au delà des clichés était la priorité des réalisateurs en s’attaquant à la mise en scène d’un tel film. La musique aussi n’échappe pas à un tel parti pris.  Extraits du film et explications en compagnie du compositeur.

Dans ton sommeil // Sortie le 24 mars // film de Caroline et Eric du Potet
www.ericneveux.com

  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.