A propos de leur âge canonique (231 ans à eux trois), à propos du potentiel de Ron « Zombie » Wood pour apparaitre dans un nouvel épisode de Walking Dead, à propos de la forme physique de Keith, plus proche du bloc de granit que du guitariste qu’on a connu; bref, à propos des Stones, tout le monde possède un avis. Même Pierre Mikaïloff, présent le 23 juillet dernier à l’Hippodrome de Longchamp. Le voici, avec quand même un peu de satisfaction. 

J’y allais à reculons. Le prix des (bonnes) places, les conditions (un hippodrome sous la canicule), la crainte que ce soit encore pire que la dernière fois. Mais en 2022, un concert des Rolling Stones se déguste avec une bonne dose d’indulgence. Et puis, c’est comme de retrouver des parents qui vieillissent, leur mémoire n’est plus ce qu’elle était, leurs mots d’esprit sont moins aiguisés, mais on est tellement content de les revoir.

Techniquement parlant, les deux guitaristes sont quasiment hors service. Leurs faciès, en gros plan sur les écrans géants, montrent des vieillards à la peine. Les solos de Ronnie Wood n’ont jamais été aussi pitoyables, il ferait mieux de se consacrer définitivement à ses pinceaux et à ses poteries. Quant à Keith, il joue ce que ses pauvres mains lui permettent encore de jouer, quelques riffs, des bribes de solos. En revanche, reste ce chanteur surnaturel, dont le corps et l’énergie restent définitivement bloqués sur la case « 25 ans ». Il est éblouissant du début à la fin. Le backing band ? Des pros, rien à redire. Si ce n’est que Steve Jordan est trop dans la puissance, il appuie trop, et que Daryll Jones est comme libéré, ce qui se traduit par un jeu plus funky.

Mais quand tu es dans la fosse, au milieu de 55 000 personnes et que Keith déboule en jouant l’intro de Street Fightin’ Man, tu n’échangerais ta place pour rien au monde, et savoures le retour du plus grand groupe de rock’n’roll du monde, les putains de Rolling Stones. Du moins ce qu’il en reste, mais tu acceptes la réalité, les morts de Brian, Charlie, Bobby Keys, le temps qui n’attend pour personne, qui n’est du côté de personne… Et tu pardonnes. Tu pardonnes cette marche à travers le bois de Boulogne, complètement paumé, sans aucune indication, pendant quarante minutes pour trouver ce putain d’hippodrome. Tu pardonnes l’attente entre 17 heures et 20 h 15 avant qu’une première partie ne pointe le bout de son nez, quatre Blacks en colère, fans d’Hendrix. Et enfin, tu pardonnes, le retour vers la porte d’Auteuil, toujours quarante minutes, mais guidé par des panneaux indicateurs, cette fois, parce que tu réalises qu’à l’aller, tu avais pris la mauvaise direction.

Setlist du concert des Stones à l’Hippodrome de Longchamp :

Street Fighting Man
19th Nervous Breakdown
Tumbling Dice
Like a Rolling Stone
Out of Time
Wild Horses
You Can’t Always Get What You Want
Living in a Ghost Town
Honky Tonk Women
You Got the Silver  

Happy  
Miss You
Midnight Rambler
Paint It Black
Start Me Up
Gimme Shelter
Jumpin’ Jack Flash
Sympathy for the Devil
(I Can’t Get No) Satisfaction

Et pour le plaisir, comme disait l’autre, on vous met ci-dessous l’archive du même groupe jouant au même endroit, dans la même ville, voilà 27 ans.

36 commentaires

  1. no beatles, chuck berry or rollin stones j’ai lu mieux no jaunie dans le vent? no punk floud, no retro garage66, mieux tu tombe raide

  2. J’apprécie ce commentaire.Il décrit bien la situation,à part peut-être la critique sur Ron Wood.
    J’ai regardé plusieurs vidéos des concerts récents et c’est lui qui tient la baraque.Pour Keith,c’est le clap de fin.Reste Jagger.Dont le père est décédé à l’âge de 90 ans,et qui vient d’avoir 79 ans.Il aurait vraisemblablement plusieurs années devant lui.Il devrait monter un groupe punk avec Dave Grohl.Si ce dernier tient encore le coup.

  3. Article lamentable comme d’habitude lorsqu’il s’agit de parler des Stones.
    Nous n’avons visiblement pas assisté au même concert, la prestation de Keith était tout simplement éblouissante que ce soit musicalement ou au niveau du jeu de scène.

      1. Idem
        J’hallucine… a chaque concert Parisien c’est pareil .. ils sont vieux
        Idem pour le red hot
        Tous ces critiques capables de se paumer 40mn, qui n’ont rien connu sans GPS,
        Et la top setlist roots qui ne leur évoque rien.
        Peux être un hommage à ces années
        Inconnues
        Let’s go

  4. Bonjour je n’ai pas eu la possibilité de les voir d’aussi près mais je trouve l’article un peu dur concernant l’état des membres du groupe
    J’ai bien apprécié ce concert des Stones
    C’était une bonne idée cette tournée Européenne pour leur 60 ans de présence
    À suivre ?

  5. je ne connais ce journaliste mais je lui conseille d entrer dans un couvent parce que visiblement il ne connaît rien à la musique
    j’ai beaucoup vu de concert des Stones et celui là frôlait la perfection et si en plus on se réfère à leur âge eh bien chapeau les mecs, vous faites taire les incultes

    1. Il ne connait rien à la musique ?
      On aime ou pas mais franchement la prestation était au ras des pâquerettes…
      Je ne sais pas qui est le plus musicien des deux mais apparemment tu as quelques lacunes.
      Je m’en fous, on peut aimer et excuser leur grand âge mais de là à les trouver extraordinaires alors qu’ils n’arrivent même pas à jouer Honky tonk women ensembles…

  6. La question est effectivement ou était placé ce journaliste car à par pour les gens dans le Pit ce concert s’apparentait à une séance de cinéma
    Keith contrairement à la tournée américaine de l’an passé fait ce qu’il à à faire et plutôt bien , aidé en cela par un gros son d’une qualité exceptionnelle, peut-être le meilleur son depuis mes premiers concerts aux Abattoirs
    Ceci étant on est à des années lumière du Licks tour de 2002 -2003 d’un point de vue musical mais voilà comme dit ce monsieur jamais je n’aurai échangé ma place dans le Pit samedi à 21h30

  7. Je ne sais pas qui a écrit cet articule , mais il n’a Pas idee de musique. Moi aussi je pense comme vous qu’il n’a pas vu le meme concert que nous . Ils ont été superbes , incroyables , et je ne pense pas que celui qui a écrit l’article verra souvent des concerts comme ceux des Stones. Il vaut mieux qu’il écrive des articles de cuisine ou politique ou ce qu’il voudra , je suis sûre qu’il le fera tres bien.

  8. Pour le ressenti avant et apres le concert je trouve que nous avons passé les mêmes epreuves mais on le sait déjà un concert ça se merite pour mieux en parler apres .quand a la performance des Rolling stones de toutes façon quand Mick est en forme c’est toujours grandiose .et que vivent encore pour longtemps les pierres qui roulent.

  9. J’étais à l’hippodrome de Longchamp il y a 27 ans et j’étais à Lyon cette année, j’ai trouvé le spectacle meilleur, ils ont dû se calmer sur les drogues et l’alcool avant de monter sur scène depuis! Bel article qui reflète plutôt bien la situation, je ne sais pas à Paris, je n’y étais pas, mais à Lyon Ron et Keith n’étaient pas si terribles qu’ils sont décrits dans cet article. Keith a des moments d’absence c’est vrai, mais on lui pardonne avec tendresse. Les Stones sont toujours aussi incroyables, c’est triste de penser qu’on les a peut-être vu pour la dernière fois.

    1. Tout comme toi Mathilde, longchamp il y a 27 ans c était bien , mais franchement Lyon mardi soir malgré que Keith soit à la ramasse parfois, c était vraiment bien !! Jagger est incroyable a 79 ans !! Et je les ai trouvé mieux qu en 2017. .

  10. Article écrit par un bobo parisien de base qui se plaint du prix des bonnes places de peur de se mélanger à la populace et qui pleure parce qu’il a marché 40 min… Quand aux critiques acerbes de Roonie et Keith, aucun intérêt… Retourne au café de Flore bouffon et laisse le Rock’nRoll à ceux qui le vivent…

  11. J’aimerai voir ce journaliste en faire de même à cet âge là !
    Le métier de journaliste est décidément un métier que je ne comprendrai jamais .
    Quel intérêt de descendre en flèche ces artistes ???
    On peut ne pas aimer mais la règles de votre métier est d’informer et non de juger tel que vous le faites 😡

  12. @jean-fi,

    Les bobos Parisiens ( même de base ) sont les enfants de Jesus-Christ, ils se font insulter en permanence mais restent néanmoins magnanime, droit dans leurs bottes en cuir véritable, attendant calmement l’apocalypse.

    Bobos Parisiens et beaufs provinciaux, unissons nous.
    All we are saying is give peace a chance

  13. Pour les conditions d’entrée et de sortie surtout la sortie, c’était compliqué.

    Côté concert, c’était fantastique, l’ambiance dès les premières notes.

    Alors oui, Keith fait parfois une petite erreur mais il en joue et en rigole.
    Le son était très bon , bien meilleur qu au U arena.

    Je précise que j’étais dans une tribune, chère c’est vrai, mais il y a des priorités dans la vie….
    Des les premières notes tout le le monde s’est levé et ne s’est plus rassis.

    SUPER CONCERT.
    Mauvais journaliste

  14. je ne suis ni super fan des Stones ni critique musical et j’ai peut-être des bananes dans les oreilles mais la critique est super dure!!!
    Spécialement pour Ron Wood !!!!
    Bref ils ont un public ils ont l’air de s’éclater
    Alors Respect !!!!
    😘🐞😘

    1. oui assez de ces chamailleries. Quand on draîne un public pareil et que l’on procure tout simplement du plaisir au gens, cela mérite au minimum le respect. Oui ils ont plaisir à jouer sur scène et quand on a l’énergie et l’envie, il n y a pas d’âge. Leur nom de plus grand groupe etc… du monde n’est pas usurpé. Il y en avait 5 dans les années 60 (je fais un raccourci…): Les Beatles, les Rolling Stones, les Who, Led Zeppelin et les Pink Floyd. Il en reste un. CQFD. Je trouve toujours assez hilarant et aussi agaçant ces personnes qui les critiquent pour leur âge, une sorte de racisme envers les vieux. Serait-ce un acte contre nature de vouloir jouer du rock à presque 80 ans ? Quand on a écrit autant de tubes planétaires, on a le droit à un peu de considération. J’ai fait 14 concerts ( 2 abattoirs de suite en 1976 pour mon baptême du feu) et je suis d’accord avec un autre internaute, son excellent. Quant à leur forme, les scientifiques sont formels : à 78 ans en général on est moins souple, moins véloce (surtout quand on a eu leur mode d’existence).Merci aux Rolling Stones de m’avoir accompagner depuis prés de 50 années.

  15. Je l’ai vu comme ça, moi aussi, ce concert des Stones que j’imaginais depuis 50 ans. Et même si Ronny, le grand frère, a planté tous ces solos,. Même si Keith l’a joué intelligemment minimaliste. Qu’est-ce qu’on les pardonne, parce que les frissons étaient toujours là. ! Maintenant, pour l’Extraterrestre…

  16. Bonjour je n’y étais pas à ce fameux concert je les ai vu plusieurs fois sur scène dont le premier en 1964 a l Olympia ,c est si je suis fan, d ailleurs si je fais jusqu’à aujourd’hui de la musique c est grâce à eux , et écouter des l âge de 14 ans sur mon tourne disque, Carol ou i wanna be your man plus de mille fois pour pomper les accords .ce que je veux dire simplement c est qu’on ne critique pas des légendes encore de ce monde,on leur montre du respect ,et j espère bien à aller à leur prochain concert . indestructible mes pierres rouleront toujours au top.

  17. Ce qui est demeure et traverse le temps.
    Keith est une momie mais qu’elle momie, figée à jamais dans le Rock!!!
    Lire son livre ‘Life’ fut un voyage dans ma vie , quand gamin nous trains aux alentours de Villefranche ou au Cannet,juste au dessus de Cannes pour écouter ,pour tenter de saisir ce miel d,exile on main street’
    Alors les journaleux , les musiciens ratés comme les écrivains ratés qui se transforment en critique littéraire, laissons les se complaire dans leurs critiques aigries.
    Bien sûr ,le tempo et la caisse claire Gretch de Charlie manquait et nous savons désormais que la colonne vertébrale était parfois bancale. Comme ce fameux Bil Wyman qui était quand même un bassiste hors pair doublé d,un queutard légendaire.
    Il traine désormais dans les rues de Nice un panier d’osier à la main rempli de légumes du marché tel un phil spector sans les ravages d,alors.
    Les Stones ne frôlent jamais la caricature, Keith est d’un ‘gatisme ‘séduisant et touchant, lui le survivant qui a sniffe son père. Jagger est un dandy sautillant mais jamais le ridicule ne l’atteint.
    Ron est aussi un rescapé, mais le Rock demeure vivant grâce à eux combing colors in our hair juste like a rainbow…

  18. Pt rectif oui keith est forcément au ralenti mais a voir et eouter le honky tonk women vous etes hors jeu ,le feeling est la,bien la et je met au defi beaucoup de jeunes guitaristes d en avoir autant ,introuvable voila c est comme ca , point de vue d un professionnel mr !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

partages