Connect
To Top

UN BIOPIC POUR MILES DAVIS : SO WHAT ?

La mode étant aux exhumations, les vampires d’Hollywood ne pouvaient pas rester inactifs face à l’incroyable destin de Miles Davis, hélas parti trop tôt pour découvrir les adaptations ratées des vies de Ray Charles, Gainsbourg, Jim Morrison, Lennon ou Johnny Cash. Qu’à cela ne tienne : voici venue l’heure de la renaissance du cool grâce à ‘’Miles Ahead’’, un biopic tout naze commenté entre les lignes grâce à un communiqué de presse [pardon, un article] paru sur le site français de Vanity Fair.

Il semblait inconcevable [en fait si, c’était tout à fait concevable et on vivait bien sans] qu’une figure majeure de la musique comme celle du jazzman Miles Davis n’ait pas encore eu droit à son biopic hollywoodien [à quand Lionel Richie joué par Omar Sy ?]. C’est désormais chose faite avec Miles Ahead [mais quel super titre les mecs]. Cerise sur le gâteau, une bande-annonce a été dévoilée par le site américain Entertainment Weekly, mardi 2 février 2016. Un premier trailer avait été présenté en octobre dernier en guise d’avant-goût, marquant la performance prometteuse de l’acteur Don Cheadle dans la peau du célèbre musicien [prometteuse, vraiment ? On parle bien du mec qui a joué dans Iron Man ?]. Le comédien signe par ailleurs ces débuts de cinéaste en réalisant ce film. [comme si être un acteur-réalisateur était un gage de qualité. Demandons aux filmographies de Guillaume Canet et Ben Affleck ce qu’elles en pensent]

Un éléphant, ça tompette énormément.

Résultat de dix ans de travail acharné [suffisait de fumer des Gitanes sans filtres pour choper la même voix que Miles, espèce de bouffon], Miles Ahead a été financé grâce à la plateforme de financement participatif Indiegogo. Particulièrement investi dans le projet [meaning : il faut grave que ça fasse de la caillasse ma couille], Don Cheadle est même allé jusqu’à apprendre la trompette afin d’être le plus crédible possible [Best phrase ever. Variante : Clint Eastwood est même allé jusqu’à apprendre à se servir d’un flingue pour jouer l’inspecteur Harry]. Si pour le moment aucune date de sortie française n’est connue, le film sera néanmoins visible le 1er avril 2016 aux Etats-Unis [poison d’avril]. Un prétendant potentiel pour l’édition 2017 des Oscars, en espérant qu’elle ne soit pas so white. [Un « en espérant que ça ne soit pas un ascenseur vers l’échafaudage » eut été mieux trouvé]

Miles Ahead, un film de et avec un Don Cheadle qui est même allé jusqu’à apprendre la trompette.
Source article : http://www.vanityfair.fr

Laisser un commentaire

A lire aussi