L’Angleterre de 2019 ? La reformation des Spice Girls, les frères Gallagher toujours en vie, un pays de péquenots souhaitant couler à bord du vaisseau Brexit et, malgré tout, un groupe anglais dont aucun des membres ne parle la même langue. Alors que s’annonce “The Age Of Immunology”, prévu pour une sortie le 7 juin, Vanishing Twin envoie des nouvelles depuis l’espace en code morse; ça s’appelle Planète sauvage.

Quatre ans déjà que Vanishing Twin, emmené par Cathy Lucas, tente de faire tourner la planète à l’envers. Jusque là, et après un premier album publié en 2016, l’opération de conquête du monde n’a pas réussi, et c’est avec ce courage à la Don Quichotte que le groupe bigarré s’est remis au turbin pour un deuxième essai nommé “The Age of Immunology”, inspiré d’un ouvrage de l’anthropologiste David Napier, et à lire comme un guide de survie dans le monde moderne : moins de rêves, plus de barrières, moins de folie, plus de frontières. De Trump au Brexit, voilà la preuve que l’anglo-saxonnerie ne klaxonne plus des masses et qu’il est temps de reprendre une bouffée d’hélium pour s’élever un peu. C’est tout le propos du track à écouter ci-dessous.

Les fans d’Aquaserge, Stereolab et Alain Goraguer (Planète sauvage…) devraient facilement lever le pouce; quant aux autres on leur copie-collera simplement cette punchline extraite de la bio (“The Age of Immunology sonne la bande-son un peu lounge d’une salle d’attente spatiale avant votre décollage vers d’autres planètes”) en précisant que le culte (pour nous) Malcolm Catto de The Heliocentrics a mixé une grande partie du disque Ovni. Tout cela n’aidera évidemment à en finir avec le paludisme et le choléra, mais au moins vous serez protégé contre le retour des vieilles gloires de la Britpop.

Vanishing Twin // The Age of Immunology // Sortie chez Fire Records le 7 juin.
En concert le 31 aout au festival Baignade Interdite (Toulouse)

2 commentaires

  1. Magnifique album
    Le vinyle avec la spirale défini bien le groupe.
    j’ai l’impression que le clip est inspiré des travaux d’Oskar Schlemmer.
    Ok je me la pète un peu
    j’arrête.

Répondre à o rage o desespoir Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Shares