Une partie de jambes en l'air est réussie quand elle vous a fait péter le cerveau ; quand, au moment culminant, c'est le corps qui explose pour la matière grise. Tout le reste, les positions, le cuir et ses dérives ne sont que les expressions d'une soif cérébrale. Sans cette soif, ce déclic dans la tour de contrôle, le sexe ne serait pas aussi jouissif que la dictature du corps essaye de nous le faire croire. Il ne serait qu'un mode d'emploi à suivre rigoureusement pour n'obtenir qu'un meuble Ikéa éclaté au fond de la pièce : un échec.

Les Cramps suivent ce même parcours. Certes fidèles à la rigueur du nombre incalculable de morceaux qu’ils ont repris, c’est leur interprétation qui nous réchauffe l’entrejambe. Les Cramps jouent un psycho-rock des plus classiques, mais avec l’esprit fracassé, plein de fantasmes. C’est ce qui fait leur force, et sans récepteur à cet esprit singulier des Cramps, ils ne sont rien. Le coup de foudre n’a pas lieu.

Pour nous, chez Rock à la Casbah, cette rencontre a été comme une première fois inoubliable. Nous profitons de la sortie de « File Under Sacred Music »série de singles des Cramps en 45t sortie chez Munster Rds, pour revenir sur cette première fois comme si elle avait pu être enfermé dans les sillons d’un vinyle. Pour le reste, on balance les chansons qui nous ont donné envie, que nous avons parcourues en même temps que le corps de l’autre, ou qui auraient pu coller parfaitement à toutes ces fois si maladroites pendant lesquelles on s’est senti stupides, ratés, cools, surpuissants. La playlist pas si coquine est sur www.casbah-records.com

rock à la casbah # 33 – free podcast

Emission 349 – cramps and other sexuals songs by rock’n’roll casbah

2 commentaires


  1. Coffret 45Tour tournant en boucle sur la platine depuis 3 semaines. Rien d’autre. RIEN

    À tel point qu’un Cramps tribute band se monte dans mon quartier.

  2. Super thème et excellents choix de titres comme souvent.

    Dommage que le temps qui leur est consacré soit comme souvent, minime. Je suis peut-être monomaniaque mais je regrette qu’il n’y ait pas plus de morceaux, de débats et de commentaires sur la thématique choisie plutôt que cette formule « généraliste ».

    Mais je comprends bien le concept, et ce n’est que mon avis.

Répondre à Dewey Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.