A eux trois, ils doivent surement cumuler 500 points de QI : eux, ce sont Jacques Barbéri, Laurent Pernice et Philippe Perreaudin, membres anormaliens du groupe Palo Alto qui fêtera en 2020 ses 30 ans d’existence avec “Difference and Repetition”, album concept où il sera autant question du philosophe mort en 1995 que de Soft Machine. Et comme on dit dans les jeux télévisés, ces expérimentateurs de l’extrême ne sont pas venus les mains vides.

En marge d’à peu près toutes les normes, loin des mass medias, Palo Alto poursuit le chemin tortueux entamé en 1990; et c’est avec beaucoup d’étonnement qu’on découvre en 2020 cette discographie sans concessions n’ayant aucun point commun avec rien, si ce n’est peut-être le groupe Artefact de feu Maurice Dantec.

Affilié à Tuxedomoon, revendiquant l’influence de la série Made to Measures de Crammed Discs, Palo Alto annonce aujourd’hui un nouvel album où l’on entend aussi, en trame de fond, les expérimentations de Brian Eno et Jon Hassell, mais compassées dans un gros livre de Deleuze, puisqu’il est majoritairement question de lui dans les 4 titres de “Difference and Repetition”. Concept, concept, l’album l’est : quatre invités pour quatre titres comme on en entendra peu à la rentrée, avec Alain Damasio (déjà entendu aux côtés de Rone), Richard Pinhas (partenaire historique de Deleuze, cf Le voyageur d’Heldon), Rhys Chatham et Thierry Zaboizeff (ex-Art Zoyd).

A eux sept, ils publient chez Sub Rosa un concentré de jus neuronal sous la forme d’un album à paraître le 15 octobre. Ce n’est évidemment pas à mettre entre toutes les mains; mais à ceux qui se lamentent que l’époque soit aseptisée à l’extrême, voilà une réponse dissonante et radicale. L’histoire ne dit pas si ces chercheurs ont trouvé la réponse à toutes leurs questions, mais cet étrange objet du désordre a le mérite de s’inscrire en contrepoint à toutes les réflexions pré-mâchées du système.

Palo Alto // Difference and repetition // Sortie le 15 octobre chez Sub Rosa
https://www.subrosa.net/

1 commentaire

  1. on n’a fait dormir le hell chez Maurice pas moyen de trouver un retro projecteur en un minumum de 2jrs sur Paris & banlieux. vive les branleurs!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Shares