Avec l’un des membres diplômé en théologie à Oxford, Sons Of Raphael place la religion au centre de sa musique.

Effet The Lemon Twigs ou pas, les Sons of Raphael, (un duo composé de deux frères, dont un qui ressemble étrangement à un mélange d’Harry Potter et de Frédéric Beigbeder) viennent foutre un peu plus le bordel dans le rock anglais, déjà bien secoué par Idles ou encore Shame.

Rapidement : ils sont originaires de Londres, ont 18 et 22 ans, sont fans d’Elvis, ont tourné un clip dans une église pendant une cérémonie et ils réussissent à condenser un maximum d’influences en quatre chansons. C’est limite trop le bordel : Shoegaze ? No wave ? Rock ? Psyché ? Ça se bouscule dans tous les sens mais, en même temps, ça ne laisse pas le temps de s’emmerder. L’EP sort le 14 septembre et on espère qu’ils feront mieux que Palma Violets (si vous ne vous rappelez pas de ce truc : c’est normal).

Leur premier EP ‘A Nation of Bloodsuckers’ sortira le 14 septembre chez Because.

9 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.