Le survivant du groupe culte, à la fois psyché et proto-électronique, vient de s’éteindre à l’âge de 82 ans. Un peu plus de 50 ans après la sortie de l’album “Contact” qui allait les faire connaitre autant qu’il allait pousser le groupe à la séparation.

Drôle de destin que celui de Silver Apples, devenu célèbre pour ses oscillateurs alors même que la trajectoire du groupe fondé par Danny Taylor et Simeon Coxe allait elle-même vivre les montagnes russes. Fin des années 60, Silver Apples vit la révolution contre-culturelle américaine dans le sens inverse des aiguilles d’une montre, impose un oscillateur des années 1940 sur scène puis se fait remarquer avec Oscillations, un titre qui servira de boussole à un groupe prêt à décoller vers le cosmos.

En 1969 est publié “Contact”, deuxième et dernier album officiel du groupe qui décide de poser dans la cabine d’un jet que la Pan American à mis a leur disposition. Seul problème : la back cover représente un crash aérien. Procès avec la compagnie aérienne, fin du groupe. Simeon Coxe nous avait lui-même raconté cette histoire au milieu des années 2010 : “Le label n’était pas bien géré et en plus on a eu un procès avec la Pan Am qui nous fait exploser en plein vol”. Après ce suicide artistique, Simeon deviendra journaliste en Alabama, puis se fera virer après un reportage critique sur un centre commercial local qui aurait “gâché le Noël des enfants”. On veut bien les croire : la musique de Silver Apples, sans être aussi violente que celle de Suicide, possédait cette étrangeté.

La machine, relancée au milieu des années 90, aboutira à deux nouveaux albums, puis à une nouvelle fin en 2005, au moment du décès de Danny. Dans la décennie suivante, Simeon avait encore une fois réactivé le vaisseau Silver Apples, en solo, avec un certain talent. Ceux qui l’ont vu sur cette période se souviendront de ce chapeau de cowboy et de cette voix toujours aussi juste, en plus d’un humour implacable du principal intéressé sur cette carrière faite de zig et de zag. Hasard cruel des calendriers; son décès intervient 2 semaines après celui de Tom Relleen, l’un des bookeurs de Silver Apples et par ailleurs membre du groupe The Oscillations. 2020 est une ambulance.

 

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Shares