Si son nom ne vous dit pas grand chose, Tamar Aphek, originaire de Tel-Aviv, est loin d’être une anonyme. Sacrée “déesse de la guitare israélienne” par le Time Out local, son premier album solo risque de faire du bruit.

Tamar Aphek s’est d’abord fait connaître en tant que chanteuse et guitariste du duo Carusella, qui se traîne la réputation de retourner chaque endroit dans lequel il se produisait, comme au SXSW. Elle est également connue comme une pionnière de la scène musicale israélienne, en ayant notamment contribué au développement de plusieurs festivals dont le InDnegev festival. Et en jetant un coup d’oeil au line-up de la dernière édition, on comprend de suite qu’elle n’est pas là pour rigoler.

Pour son projet musical solo, qu’elle présente en son nom propre, elle s’entoure du bassiste Or Dromi et du batteur David Gorensteyn pour proposer du Jazz & Roll comme ils aiment à le définir ; avec un subtil équilibre entre l’élégance et la brutalité, le son féroce de la guitare et les douces mélodies. Son premier véritable album, après avoir sorti deux EP de 5 titres (dont une bande-originale de film primé à Cannes), a été enregistré chez les fameux Daptone Records à New-York (Charles Bradley, The Mistery Lights), mixé par Daniel Schlett (War on drugs, DIIV) et masterisé par Greg Calbi (John Lennon, Bob Dylan, David Bowie). Et beh. Ça sort fin janvier et en Europe ce sont les belges d’Exag Records qui ont repéré le bon filon et qui distribueront “All Bets are Off”.

Après un premier single, Crossbow, il y a quelques mois, Tamar Aphek propose Russian Winter en guise d’amuse-bouche avant la sortie de son bébé à la fin du mois. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’on a affaire à une véritable bombe. Comme un shot de vodka trop frais qui te frappe subitement le crâne et te fait voir des aliens tout en te faisant siffler les oreilles.

Mais pourquoi tant de violence Tamar ?  “J’utilise cette expression, “hiver russe”, comme un exemple métaphorique de certaines décisions et choix erronés dans la vie qui peuvent conduire à des catastrophes. Le concept de la chanson est prophétique. C’est une sorte d’avertissement contre les erreurs qui pourraient être évitées en dressant une liste des cartons rouges. L’objectif est de mettre un terme à toutes les statistiques tragiques de la violence entre êtres humains“. À vous de déchiffrer tout ce bordel et de lire entre les lignes.

Même si les deux premiers extraits de l’album peuvent paraître assez énergiques et bien rock comme il faut, le reste de l’album est beaucoup plus subtil et doux ; avec une emprunte instrumentale beaucoup plus surf-jazz-psychédélique et un chant très grave et caractéristique à la Nico ou à la Tess Parks. En tout cas, ça donne clairement envie de s’allumer une clope et de jouer avec la fumée tout en regardant le monde brûler ; l’album s’écoute d’une traite et fait démarrer l’année 2021 de manière pas si dégueulasse que ça. Vivement la reprise des tournées et des concerts pour découvrir ce trio explosif en live.

Tamar Aphek // “All Bets Are Off” // Exag Records (Belgique), Kill Rock Stars (USA) et NaNa Disc (Israël) / Sortie le 29 janvier 2021. Tournée européenne prévue mais pas encore annoncée.

 

 

19 commentaires

    1. cher bobo ring je je plussoie votre commentaire ,j’ai toujours pensé que laetitia sadier se la raconté beaucoup trop et même qu’elle est carrément dispensable ,c’est le maillon faible de stereolab , la carrière de cette fille est ultra surestimé ,je supporte pas son chant etc..je prefere les instrumentaux de stereolab ,des quelle ouvre sa gueule j’ai une poussé d’eczema

  1. Boycott
    Désinvestissement
    Sanctions.
    Ça marche aussi pour la musique.

    Tu fou quoi chez Gonzaï Jarzynski ?
    Tu serais pas mieux sur France-Inter franchement ?

      1. On est le DFCO et on demande juste une petit victoire.
        Vous êtes le Paris Saints Cousins Germains.
        Vous abreuvez le monde de babyloneries pas obligatoires.
        Vous en faites la publicité.
        Nous on achète
        Et ça nous pète à la gueule.
        Et les coupables ne sont jamais coupables.
        Ils sont au dessus des lois.

  2. entre en France a marseilles en provance une française fausse/mer negatif contamine les bains de sa famille venus aussi d’angleterre cas goles contact, pendant ce temps il ya urgence dans les aeropots, ports en grève, marins pompiers sur le pavé, l’armée en caserne, eaux usees degueulasses presque normale là-bas, attaques a mains armées mais masqués /gantes, j’arrête c dimanche j’ai mes canisses du voisin a detruire….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Shares