DISCLAIMER : à la suite d’échanges surréalistes avec Tess Parks sur le contenu de l’interview que vous auriez dû lire en dessous, et où il était question de “supprimer immédiatement” des propos prononcés par l’artiste mais que celle-ci n’assumait plus, nous avons préféré censurer l’ensemble de l’interview avec des pokemon géants plutôt que de recevoir, dixit, “une lettre de son avocat“. Nous souhaitons néanmoins le meilleur à Tess Parks lors de sa prochaine évolution qui lui permettra d’affronter Bulbizarre lors d’une compétition visant à élire l’artiste le plus relou de 2019.

 

17 commentaires

  1. 33 ans elle se pendra!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  2. Bonjour : merci de censurer les pokemons utilisés ici sans l’autorisation de la franchise sous peine de tecevoir une lettre de mon avocat.

  3. je vous enverrai bien castaner ancien joueur de poker y’aura arrangements (musicales by bernard estardy) comme çà des sous reste des sous

  4. J’imagine qu’elle voulait signifier que la scène musicale de Toronto était petite mais déclarer “Toronto est une petite ville” sachant que c’est la 4ème aglomération d’Amérique du Nord (j’ai vérifié sur wiki, attenzione), c’est franchement stupide et cela laissait déjà entrevoir que la nana est flinguée. Et ça, ça me va. Mais elle ne s’assume pas, et ça craint. Adieu Tess

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Shares