SOAP & SKIN
Narrow

La passion de la musique peut parfois être dangereuse. Le dernier exemple en date, c’est le « Narrow » de l’autrichienne Soap & Skin; il a failli me détourner du droit chemin et d’une vie conjugale désormais stable. Mais je ne lui en veux pas… bien au contraire.
Lire l'Article
Partager

HIGH FIDELITY #1
Szendy, le ver et les 80’s

Dans le trip des playlists à thème, l’indétrônable John Cusack de « High Fidelity » n’a jamais trouvé d’égal dans la conscience populaire. Sa manie de compiler des morceaux selon les occasions a piqué le geek musical qui sommeillait en certains d’entre nous, bien que parmi les individus au combien moins connus que ce personnage de film , beaucoup sont pires que lui, atteints d’une maladie virale qui s’attrape à n’importe quel âge: la musicophrénie.
Lire l'Article
Partager

GUIDED BY VOICES
Usine Alien

Mes amis, je suis très heureux de retrouver les Guided by Voices pour « Let’s Go Eat the Factory » , leur seizième album. Information non contractuelle, non vérifiée, lu quelque part mais je ne sais même plus où. Peut être était-ce dans un article à propos de leur précédent album, mais peu importe, c’est aussi ça l’internet,
Lire l'Article
Partager

JUDAH WARSKY
Interview

Un doigt en moins, le majeur, un disque de plus, solo, et pas des plus mineurs. Si le « Los » de Chicros a été supprimé quelque temps après sa naissance, Judah Warsky n’en reste pas moins un artiste pluriel. Et bien évidemment singulier. Voilà son premier album. Lancé de manière plutôt abrupte, ça reviendrait à peu près à la même chose que de décerner une victoire de la musique à Daniel Darc catégorie Révélation. « Painkillers & Alcohol » c’est pourtant bien le premier, celui où Judah Warsky devient son propre leader.
Lire l'Article
Partager

GRIMES
Visions

Après avoir atomisé le dernier Sharon Van Etten, je ne pensais pas devoir aussi vite enfiler ma vieille combinaison de ghostbuster, bien cramponné à mon proton-pack et prêt à lâcher la purée cosmique. Autant vous le dire d’emblée, le dernier album de Claire Boucher alias Grimes donne la nausée avec ses Visions plates noyées dans les vapeurs d’un éther d’extrême-orient frelaté au speed.
Lire l'Article
Partager
La playmate du mois

NZCA/LINES
NZCA on my mind

Pendant que Metronomy s’invitait dans nos soirées érotiques avec une musique propice à créer d’humides et excitants souvenirs, NZCA/Lines, piloté par le londonien Michael Lovett (demi-frère d’un ancien membre de Metronomy), préparait une bande son inspirée par les bas nylons et les talons aiguilles. Le genre de musique suffisamment explicite pour qu’elle ne se résume qu’à quelques lignes au fin fond d’un magazine.
Lire l'Article
Partager

HOORAY FOR EARTH
Hip(ster) hip(ppie) hourrah

Tour à tour hypnotique et complètement impersonnel, vulgairement mainstream et profondément indie dans son ADN, le premier album du new-yorkais cristallise en 40 minutes la pop synthétique telle que les nostalgiques des Beach Boys n’en écoute plus depuis l’industrialisation du préservatif. « True Loves » n’est d’ailleurs rien d’autre que ça : le gout d’une capote en plastique avec de l’amour à l’intérieur.
Lire l'Article
Partager

RICKY HOLLYWOOD
Hom(m)e studio

Se faire appeler Ricky Hollywood lorsqu’on se prénomme en vrai Stéphane Bellity, c’est déjà la preuve d’une ambition qui dépasse de loin les frontières de l’espace Schengen. Rajoutez à cela un curriculum vitae éloquent (Poster Moderne, La Féline) et vous obtiendrez ce garçon moderne perdu dans la masse. Les présentations étant faites, ouvrons le mode d’emploi de cette boîte à rythme si singulière.
Lire l'Article
Partager