Le duo français, qui compte en son sein la moitié d’Oktober Lieber, livre une première fusée de détresse pour tous les clubbers à qui l’Italie donne encore des insomnies. L’album est prévu chez Les Disques du festival permanent, le label de Gaspar Claus.

Elle s’appelle Charlotte Boisselier, elle vous a fait perdre des calories avec le premier album d’Oktober Lieber ; il se nomme Eric Thomas et le kiff c’est deux, c’est de croiser la disco déviante de Bobby Orlando a quelque chose de plus actuel, disons Dombrance puisque ça rime avec Ambeyance. Tout cela rime aussi avec danse, et c’est bien de cela dont il est question sur le premier track à découvrir ci-dessous, sidérant, au sens astronomique du terme.

A des années lumières des ersatz italo confondant l’arpeggiator avec un levier de vitesse, Ambeyance s’amuse autant des codes 80’s (le clip) qu’il repousse un peu plus loin que prévu le curseur de l’hédonisme. Au moment de faire les comptes sur le boulier chinois, le compte est bon : presque 8 minutes sans édit pour Roller party, premier titre de l’album « Diva » à paraître. On vous laisse accoler tous les superlatifs nécessaires ainsi que les références qui vont bien pour métaphorer cette idée d’une gigantesque boule à facettes roulant sur votre corps en forme de grosse quille. Strike complet.

L’album d’Ambeyance est préu le 29 mars 2019 sur Les Disques du Festival Permanent.
Release party prévue le le 6 avril
au Pardon à Paris.

https://www.facebook.com/ambeyance

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.