Bertrand Lacombe, alias Dombrance, remixe à sa sauce la classe politique en sortant un nouveau single intitulé Raffarin. Attention, d’autres vont suivre, comme Fillon ou Poutou.

Connu depuis 2012 pour ses remixes (notamment), Dombrance se lance dans un nouveau projet : faire danser avec des chansons inspirées de personnalités politiques. Dis comme ça, ça donnerait plus envie de reprendre une vodka pomme que de mettre un pied sur le dancefloor. Détrompez-vous : Dombrance, c’est de la bombe. Porté par des visuels incroyables d’Olivier Laude (qui, au passage, a réalisé la couverture du numéro 27 de Gonzaï), celui qui joue également dans le groupe DBFC mêle plusieurs styles avec toujours le même objectif, celui de rendre sexy et moderne des personnes qui ne le sont pas (sauf Rama Yade). Le premier jet se fait avec le grand, l’immense, le cultisme Jean-Pierre Raffarin et pour s’inspirer, il suffit de lire ses plus belles déclarations ( « Win the yes needs the no to win, against the no »; « Je vous recommande la positive attitude » ou encore « Les jeunes sont destinés à devenir des adultes » ). Il y a de la matière.

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.