Si je raconte cette histoire, c’est parce que l’amour est depuis retombé. Le dernier EP en date ne m’émoustille plus autant que les précédents. Sans doute parce que, selon ses membres « les morceaux présents sur l’EP comme « Hypsoline » ou « It’s time to wake up » ont été écrits il y a déjà plus d’un an ». Ouais, peut être. Sauf qu’en vérité, j’ai eu des doutes, sincères, sur l’intégrité du bail : après avoir parlé d’ « indépendance » pendant si longtemps, ont-ils après cette fameuse tournée américaine cédé au chant des sirènes (plutôt légitimes, puisqu’on parle de surfeurs de Biarritz) ? Et si finalement, après le carton du premier EP chez Third Side repressé deux fois, La Femme voulait-elle simplement sortir de sa cuisine, et vendre plus de disques ? Entre flemme et flamme, le coeur balance. Deux ans après notre rencontre souterraine, on a fini par se retrouver.

femmeband

Salut La Femme, j’ai jamais compris combien vous étiez au total, dans le groupe.

À la louche, une petite dizaine. On est un groupe à géométrie variable.

Comment va Mystère, ce mystérieux groupe tout droit sorti des années 60 dont personne n’a jamais vu les membres ?

On sait pas, on ne sait ni qui ils sont, ni où ils sont.

Okay, fin des politesses et autres banalités : ça va faire environ deux ans que l’on attend une vraie sortie. Un album quoi, et vous semblez avoir depuis un moment assez de matière pour sortir quelque chose de ce genre. Alors pourquoi un troisième EP ?

On voulait signaler qu’on revenait. L’album est prévu pour le 8 avril, on sait pas encore si on va faire un gros album ou alors un truc un peu plus court, parce qu’en gros les morceaux font entre quatre et huit minutes. Il y en a seize environ, ce ne sont que des longs morceaux et quand tu l’écoutes, eh bah, ça fait un gros truc. On peut même pas le faire en vinyle. Faudrait le réduire à quarante minutes pour ça….  du coup on sait pas si on fait une version courte et une version « deluxe » avec tous les morceaux. Genre un de onze titres.

On passe dans une nouvelle ère ? Fini les sorties à 500 exemplaires ?

Le prochain EP on va le faire à 500, ou 1000, faut voir, et après c’est Born Bad qui presse l’album, donc je ne sais pas, 500 exemplaire ouais, toujours, après ça dépend du vinyle. 500 c’est cool.

307463_10151318232268752_1090948676_n

Dans ce cas, pourquoi cette signature chez Barclay ? Vous ne vouliez pas rester indépendants ?

Attends, attends attends, on n’est pas en contrat « artiste » mais sous licence. En gros tu as deux types de contrats, artiste et licence. Quand t’es en « artiste » on t’avance toute la thune mais en contrepartie tu dois en permanence te plier aux exigences de la maison de disques. Nous ce qu’on voulait, c’était garder notre indépendance dans ce qu’on joue et être le plus visible possible tant sur la promo qu’au niveau de la distribution. On est avec Barclay uniquement pour la France. Pour le reste on passe par notre boite, les Disques pointus. Gérer la promo et la distribution, on aurait pu le faire nous même mais ça aurait impliqué de ne plus fumer, d’être vachement disciplinés et organisés et limite faire que ça, au détriment même de la musique. Et pour nous, c’était beaucoup trop compliqué. Depuis le début, on veut avoir le maximum d’exposition possible en mode HUGE, genre dans des énormes festivals avec une énorme main rouge derrière et des hélicoptères de l’armée. Le clip qu’on a tourné, même s’il est en autoproduit, reflète bien ce genre de délire. Faut gagner un minimum de ronds pour pouvoir se prendre pour Mickael Jackson. Et ça se fait plus dans les clips, les gens se filment juste en train de jouer. Des fois, on fait des montages à la con avec ce qu’on filme au quotidien mais parfois, quand la musique est trop marquée et qu’il y a une histoire qui se dégage, il faut savoir faire un méga film…avec un grand acteur italien.

La Femme // Nouvel EP chez Barclay (inclu le hit de l’été 2011 : Sur la plage)
https://www.facebook.com/lafemmeressort