Connect
To Top

CI-GÎT UN CLIP DE SAVON TRANCHAND

Le meilleur – et plus sous-estimé – groupe d'art rock français de notre temps livre un clip dont vous n'aurez rien à carrer mais que les vautours de 2035 se régaleront à remastériser.

Évidemment que vous vous en foutez, de ce nouveau clip de Savon Tranchand. Si vous les aimiez, ils écouleraient leur livre-disque « On est pas des arbres » par semi-remorque et on n’en serait pas là. Rendez-vous compte : on est en train de lancer une vidéo anxiogène faite d’images fixes sur Gonzaï – et tout le monde sait ici à quel point les clips vous intéressent peu.

Pourtant, bien au delà d’un simple groupe de bédéistes un peu arty mais pas vraiment sexy, Savon Tranchand brille à contre-jour de notre époque : une prod qui sent le numérique à l’heure de l’analogique roi, des looks semi-costumants quand tout le monde attend le prochain Cobain, un putain de livre-disque. Ceux qui saluent aujourd’hui la réédition de Cha Cha Guitri sont d’ailleurs les mêmes qui destinent ce papier à être lu en cache dans le google du futur par les Born Bad de demain.

Pour que ces pauvres bougres n’aient pas trop à galérer pour retrouver les auteurs – et propriétaires des bandes, à priori – des 9 excellents disques sortis jusqu’ici (et une compile Mostla Tape pour La Souterraine), l’entité est formée de Sophie Azambre le Roy – dite Sophie Savon – et Benoît Preteseille – dit Benoît Tranchand. Ce dernier vivra très certainement toujours à Angoulême dans 20 ans, pour la bonne et simple raison que son activité dans les arts visuels (la BD, banane) semble l’y fixer pour un bout de temps. Elle, est actuellement à Paris, du coup, aucune garantie sur les prochaines décennies. Demerdez-vous.

Pourtant, ce ne serait pas injuste que se forme dans leur sillage une ligue digne de celle qui entoure JC Satàn aujourd’hui, capable de venir nous foutre la gueule en sang au moindre mot déplacé. Ils sont objectivement bien plus inventifs – no offense les bordelais, mais vous faites du rock à guitares.Voilà un duo qui, s’il n’a rien a attendre de notre époque, semble parti pour continuer pendant encore longtemps sans que personne ne daigne vraiment lui offrir la place qu’il mérite. N’attendez donc pas la réédition, achetez le pressage original, il se vendra toujours plus cher en 2035.

http://www.savontranchand.org/

Laisser un commentaire

A lire aussi