Dans un pays où la jeunesse se fait de plus en plus chier, toutes classes sociales confondues, les punk-rockeurs Thee Maximators décident de mettre un bon coup de pied dans la fourmilière avec « Dust Damages » à paraître sur Black Totem Records. Noir c'est noir dans la tête de ces gosses.

Comme des milliers de gosses, ceux de Thee Maximators se font chier à Paname. Du coup, ils ont non seulement éditer un clip où l’on voit des jolies filles et des jolis garçons manifestement issus de la classe moyenne en train de se bourrer la gueule en crachant leur bière sur leur réal, mais ils sont également à l’origine de l’un des rares albums français de 2018 qui ne donne pas l’impression de pomper Thee Oh Sees jusqu’aux notes de pochette. L’album s’écoute juste en dessous, et c’est presque aussi jouissif que d’arriver à ouvrir une bière avec ses dents en écoutant des démos de Nirvana.

Thee Maximators // Dust Damages // Black Totem Records // Sortie le 3 mai 2018 et release party le 9 mai à l’Espace B avec Slift et Vaguess.

Et pour payer leur loyer (et leurs bières) :
https://blacktotemrecords.bandcamp.com/

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.