DISQUAIRE DAY
CALIF à la place du …

Pour la troisième année consécutive, la déclinaison française du Record Store Day américain débarquera le 20 avril chez 186 disquaires de l’hexagone, avec pour objectif de prêcher la bonne parole indépendante grâce à plus de 200 disques annoncés comme collector et vendus exclusivement chez les disquaires. Un rapide coup d’œil au catalogue proposé par l’instigateur de cette journée spéciale, le CALIF (club action des labels indépendants français), permet néanmoins de relativiser l’intérêt de ces portes ouvertes pour collectionneurs lambdas : derrière le soutien éphémère aux petits artisans du disque traités comme des myopathes au Téléthon, se cache en réalité une autre musique qui donne surtout l’impression d’écouter un disque rayé.
Lire l'Article
Partager

FÉTICHISME DU VINYLE
L’Exodisc de Larry Debay

Qu’il s’agisse des gothiques portés SM ou des amoureux du disque, le vinyle est une matière qu’on caresse toujours avec envie. Après Alexandre, patron du label Croque Macadam, voici une mémoire vive de la musique : Larry Debay. Défenseur de la contre-culture, il a de la bouteille millésimée, et tient aujourd’hui un magasin : Exodisc, disquaire du 18e arrondissement de Paris.
Lire l'Article
Partager

FÉTICHISME DU VINYLE
Croque Macadam

Qu’il s’agisse des gothiques portés SM ou des amoureux du disque, le vinyle est une matière qu’on caresse toujours avec envie. D’où l’idée d’un triptyque : Gonzai dessinera sur les prochaines semaines le portrait de trois accros du disque. Premier sur la liste : Alexandre. Il fait partie de ces passionnés qui – lapalissade – ne vit pas de la musique, mais dont les vinyles représentent un peu toutes ses conquêtes. Don Juan du microsillon, Alexandre n’en démord pas, il a réussi à monter son label, Croque Macadam. Et sorti quatre disques en quelques mois.
Lire l'Article
Partager