A l’écoute des trois premiers extraits de son album solo prévu pour le 15 mars, l’ex-leader de Pavement fait à peu près n’importe quoi mais, comme souvent avec lui, c’est marrant.

A une époque où le rock slacker revient à la mode jusque dans les coins les plus reculés de France, il est nécessaire de rappeler que Pavement fut l’un des groupes les plus plus cool de la planète pendant une majeure partie des années 90. Vingt ans après leur séparation, les clips revus sur Youtube ont vieilli et certains morceaux ressemblaient vraiment à The Fall mais Stephen Malkmus et sa bande de branleurs ont codifié un style qui perdure, de Mac DeMarco à Parquet Courts. Il y en a d’ailleurs beaucoup qui se damneraient aujourd’hui pour sortir des albums comme Slanted And Enchanted ou Crooked Rain Crooked Rain.

La cinquantaine bien entamée désormais et après une rémunératrice tournée de reformation avec Pavement en 2010, Stephen Malkmus peut voir venir. Auteur d’une honnête seconde vie en solo parsemée de grands moments comme de passages plus anecdotiques, l’Américain remet déjà le couvert après l’album “Sparkle Hard” avec ses Jicks il y a même pas un an (qui contenait le magnifique « Middle America »).

Et le Californien peut bien profiter de son statut de légende de l’indie rock pour faire ce qu’il veut. A commencer par son – si souvent annoncé – album électronique “Groove Denied” qui sortira le 15 mars chez Matador. Le premier extrait Viktor Borgia avait donné la tendance roue libre avec son mix entre Kraftwerk et chant à la Bowie. Ce qui avait été confirmé par le second avant-goût néo-hippie Rushing The Acid Frat et son clip en remontée de LSD circa 1969. Il n’y a plus vraiment de doute à l’écoute du dernier titre publié Come Get Me qui ose pour sa part le solo de Sitar. Un gros bordel est attendu pour l’album.

Stephen Malkmus // Groove Denied  // Sortie le 15 mars chez Matador

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Shares