Plein le cul de ces concerts virtuels qui polluent la toile depuis le début du confinement, avec bien souvent de simples guitare/voix tout pétés ? Le duo électro-dark Dalhia a ce qu’il faut pour te réveiller la tronche, avec en cadeau un morceau capté il y a quelque temps au 106 de Rouen, dans un monde ancien où les rassemblements festifs étaient encore autorisés.

Formé il y a maintenant deux ans dans les nuages de fumée d’une soirée bien arrosée, le binôme Dalhia est l’œuvre de la chanteuse Rachel et de Simon Vouland, amis pour la vie et désormais partenaires artistiques. Entre autres faits marquants de leur (très) jeune carrière, ils ont récemment gagné le concours des « Inouïs du Printemps de Bourges », qui récompense les « nouveaux talents » en les faisant jouer trente minutes devant des milliers de personnes qui n’en ont malheureusement pas grand chose à foutre tout en ayant l’impression d’aider la jeune création. Mais, gros coup de bol, le festival a été annulé à cause de la crise du vous savez quoi. Du coup pas de big stage et de foule en délire mais un petit papier dans Gonzaï à la place, qui récompense toute l’année et avec beaucoup plus d’amour les « nouveaux talents » de notre chère nation.

Au programme de ce réel moment de musique en direct qui nous manque tant, un mélange d’électronique et de punk ultra sombre, avec Simon qui s’éclate comme un petit fou derrière les machines pendant que Rachel s’amuse derrière le micro, en vomissant sa haine avec une voix robotique d’outre tombe qui fait bien flipper dans les chaumières : « you make me wanna die ! ». Ça s’appelle La Marche de la Mort et ça n’est que le premier extrait de leur premier EP à paraître en septembre dont on ne peut évidemment rien vous dire à part qu’il s’appellera « Hide My Face », qu’il contiendra dix morceaux et qu’il s’agira principalement de musique électronique sombre et plutôt véner avec aussi un ou deux titres beaucoup plus commerciaux pour convaincre quelques radios merdiques et assurer un minimum de rentrées financières à nos deux jeunes gens modernes.

Dalhia // La Marche de la Mort, déjà sorti quelque part, mais on ne sait pas trop où.

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Shares