Le groupe de Brooklyn, signé sur le label américain Mexican Summer, débarque également à Paris et à Strasbourg pour deux concerts.

En quatre ans, le groupe a rencontré les bonnes personnes. Celles assez tordues et dégénérées pour sortir la musique pas du tout “pop friendly” de Pill, composé Veronica Torres, Andrew Spaulding, Jon Campolo et du saxophoniste Benjamin Jaffe. On insiste sur le saxo car l’instrument surprend et apporte ce dont ces groupes post-punk ont parfois besoin : de la diversité.

Bio express : c’est Andrew Savage de Parquet Courts qui sort le premier album du groupe en 2015 sur son label Dull Tools. Pill fait ensuite la rencontre de Mexican Summer, la grande maison new-yorkaise qui règne sur la scène hype américaine (Kurt Vile, Real Estate, Allah-Las ou encore Wooden Shjips) pour l’album « Convenience » l’année d’après. Enfin, Pill s’est rendu à Nashville dans le Tennessee pour enregistrer deux chansons live avec le grand manitou du rock Jack White. Un parcours sans écart qui leur permet même d’obtenir la mention “très bien” sur le bulletin.

Le groupe, qui a sorti son troisième disque en 2018, est donc de passage à Paris le 31 janvier (au Pop Up du Label) et à Strasbourg le lendemain au Café de la Biennale à Strasbourg, une adresse éphémère ouverte jusqu’au 3 mars prochain. Pour vous donner envie d’y aller, malgré la neige, le clip pour le morceau Dark Glass vient de sortir.

L’évènement Facebook pour Paris est juste là et Gonzaï fait gagner quatre places au mail du bonheur desk@gonzai.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.