Crédit : Luke Orlando

Le groupe de Montréal, équivalent canadien du Villejuif Underground, sortira son premier album intitulé « Welcome To Bobby’s Motel » le 10 avril prochain, comme les Strokes. À vous de choisir ensuite lequel vous avez envie d’écouter. Mais si vous cherchez un groupe entre Devo, Talking Heads et Gang of Four, Pottery devrait faire l’affaire.

La transformation est ahurissante. Les Québécois ont partagé un premier extrait intitulé Texas Drums Pt I & II, un jam psychédélique ultra-vénère qui fait passer Black Midi et Squid pour des mioches sans talent. Un avant-goût plutôt fidèle du prochain disque sur lequel l’évolution est impressionnante. Ils sont passés de gros branleurs qui font maladroitement du rock garage à de vrais musiciens, avec une vision claire, limpide et bien menée. La précision des rythmiques, la production et la fougue font le reste. Même si les plus fatalistes diront que Pottery ne fait que copier ses copains canadiens de N0V3L et Crack Cloud, les moins résignés trouveront là de quoi satisfaire leurs besoins.

Et si depuis le début, vous n’arrêtiez pas de vous demander qui est Bobby, Pottery vous donne quelques éléments de réponse : « Bobby est un pilote, un bûcheron, un père à la maison et un danseur de disco qui ne déchire jamais son pantalon. C’est un sac de boxe rempli d’humour. Il rit face à l’ambiguïté quotidienne, car pour Bobby, ça ne sert à rien de s’inquiéter. Il y a un morceau de lui en chacun de nous, pour nous rappeler que les choses vont probablement s’arranger. Bobby, c’est toi, c’est lui, c’est elle, c’est eux. »

Démerdez-vous avec ça.

L’album sortira le 10 avril sur le très bon label Partisan Records.

7 commentaires

  1. C est encore un truc pour bobo bolino pompé de chez pompé ,tout ca c est vendu a jack ou chez les connard de technikart en attendant d etre diffuser dans une pub lol ..si vous aimé ça je peut vous parler de CHUBAWAMBA groupe de <3 de M. PERSEVERANCE depuis 1989 .MEFIER VOUS DES CONTREFACON

  2. Père sévère rance t’en a pas marre des fois ?
    Toujours à bouffer du bobo, du hipster etc… Tes flatulences ont toujours la même odeur, change de régime mec. Ou change de slip.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Shares