Avec toutes ces listes de fin d’année, on frôle l’indigestion. Histoire de vous éviter une nouvelle crise de foie à base de journalisme prémâché ressorti du four comme un dindon sans farce, tous les membres de l’équipe ont planché sur LA chose marquante à retenir de l’an 2014. Une sorte de calendrier d'avant l'après à découvrir avant de rater encore plein de choses en 2015. Un livre, un album ou un détail (car comme chacun sait…), voici le manqué immanquable de l’an 2014 selon Roman Oswald : le morceau d'un compositeur japonais.

J’ai découvert Lillies Of The Valley de Jun Miyake lors de l’enterrement d’un musicien talentueux, grand mélomane et discothécaire passionné. Désolé de casser l’ambiance…

L’émotion ressentie a été décuplée. Cet air en dents de scie ne m’a pas quitté depuis. Je ne connais que cette chanson de Jun Miyake et ne me suis pas intéressé au reste de son œuvre. Peut-être ai-je tort mais il me semble que je ne pourrais n’être que déçu : comment atteindre, une seconde fois, un tel degré de puissance émotionnelle ? Sur cette note pleine de joie de vivre, je passe le témoin (tenez-le bien, car il glisse) et vous souhaite à toutes et tous une bonne année 2015 et, comme dirait ce boute-en-train de Denis Robert (qui ne sait pas ne pas wigoler à tout-va) : « Tout va bien puisque nous sommes en vie. »

Lillies Of The Valley // Jun Miyake // Pina Soundtrack

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Shares