C’était l’une des plus belles surprises discales de l’an 2017 : « Music for Prophet » Quatre ans après, le musicien espagnol exilé à Bruxelles ne semble toujours pas redescendu sur Terre, mais le Thomas Pesquet des claviers profite de son orbite pour annoncer « Veus », deuxième album prévu chez Pan European le 15 octobre, et introduit par un titre en hommage au synthé phare des années 80, mais aussi un peu au Sébastien Tellier de « Sexuality ». Ca s’écoute juste au dessus, en levant la tête vers le ciel. Hey, mais ce nuage, on dirait pas un Marc Melià ?

 

  • 215
    Partages

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.