Selon l’institut FRIPSOS, il se charge en moyenne 75 clips par seconde sur Youtube, dont une majorité réalisée par le cousin du groupe qui a fait un stage de standardistes chez M6 en 2015. Evidemment, 98 % de ces mêmes clips (toujours selon FRIPSOS) sont à chier et polluent la planète, mais pour les 2% restant, il existe depuis 3 ans Téma, un collectif mettant en lumière les meilleurs d’entre eux le temps d’une soirée. Rendez-vous le 30 janvier au MK2 Quai de Loire, à Paris.

Inutile d’avoir un CAP en sociologie pour comprendre que la musique à l’image a gagné, et que désormais la consommation de vos musiques préférées passe par Youtube – quand bien même vous ne regardez pas les clips associés. Pour démêler tous ceux réalisés par des aveugles de ceux montés avec brio, Téma propose cette année une édition placée sous le signe du rapport au corps, et tant pis si Bagarre a été sélectionné pour son Diamant, le reste de la sélection vaut le détours, avec une préférence pour le Noir de Yseult. Bon, de toute façon on s’en fout, il n’y a rien à gagner pour les groupes ; simplement un plaisir à voir leurs clips projetés sur grand écran. Il reste encore des places pour l’édition 2020, ce jeudi 30 janvier au MK2 Quai de Loire. Pour raquer votre place et vous déchirer la rétine sur grand écran, c’est par là.

Et pour vous taper la sélection des clips faite par Téma, c’est juste en dessous.

2 commentaires

  1. Ah d’accord, j’avais mal compris. En fait c’est des groupes signés, avec des prods et des moyens pour tourner des clips. Ah ouais d’accord du coup les pauvres qui n’ont pas de tunes mais qui font quand même et avec eux ceux qui veulent bien filmer, monter, étalonner et tout le tintouin pour rien dans des conditions forcément indigentes par rapport à ce qu’on voit ici plus haut, leur petit nom de code c’est le “cousin du groupe”. Ok nan c’est drôle ouais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Shares