Comme ce jour est souvent synonyme d’ennui, de retour de week-end dans les bouchons ou pire, du canapé rouge de Drucker, il fallait une playlist pour éviter de penser, inévitablement, au lundi matin. On a demandé à It’s Sunday, nouveau duo bien ancré dans les 90’s, de nous donner du grain à moudre.

Pour comprendre un nouveau groupe, le plus simple reste de parler des influences. Cela permet de situer les personnes, de transmettre un état d’esprit ou encore une esthétique musicale. Et même si à l’écoute de « Tissue Issues », on n’avait pas réellement besoin que les deux membres, le Français Lucas Lecacheur et la Californienne de 19 ans Dawnie Perry, nous balancent des tubes de The Jesus and Mary Chain pour comprendre leur admiration pour les chansons tristes et mélancoliques, ça confirme qu’on ne fait pas la musique heureuse en écoutant Spiritualized.

Si It’s Sunday s’appelle ainsi, ce n’est pas en référence au Velvet Underground (ou pire, à U2). C’est simplement parce que « c’est toujours le dimanche qu’on faisait de la musique, on a écrit une chanson ensemble un dimanche qui s’appelait ‘Sunday Sucks’, puis d’autres le dimanche suivant. On a enregistré un EP, on a fait une release party chez moi et voilà », raconte Dawnie. Simple, non ? D’ailleurs, elle a un message à faire passer : « Les dimanches sont faits pour s’ennuyer, il faut que les gens arrêtent d’être tout le temps actif et se calment un peu. »

La playlist du dimanche par It’s Sunday débute et se termine (presque) par des chansons de The Jesus And Mary Chain. À l’intérieur, on y retrouve aussi bien les 80’s/90’s avec The Brian Jonestown Massacre, Galaxie 500 et Young Marble Giant que The Garden, Girls, Ty Segall et White Fence. « Les années 2010, c’était génial, peut-être parce que c’est la période que j’ai vécue. Je pense qu’au niveau mélange, de la profusion et de la variété des styles musicaux, c’est une décennie assez dingue », commente Lucas. 

Pour se calmer, se relaxer et se détendre, alors « Tissue Issue » est la solution : 9 morceaux cotonneux encore sous la couette au chaud alors qu’il est déjà 13 heures, et qu’il est temps d’affronter le monde que de pioncer. Ce disque est l’équivalent d’un vieux jogging qu’on enfile pour être à l’aise le jour du seigneur : agréable, réconfortant, mais aussi un peu usé et démodé. Car si certaines chansons sont plutôt excitantes (Tissue Issues, Pray For The Sunshine, Go And Die), la plupart vous donneront, malheureusement, un petit air de déjà vu. Mais bon, comme c’est dimanche, c’est n’est pas si grave. Et surtout, ça ne nous empêche pas de profiter.

L’album « Tissue Issues» de It’s Sunday sort le 14 juin sur Howlin’ Banana et Cry baby.

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Shares