Immuable JJ Cale qui ne semble pas plus avoir vieilli que le mont Fuji. Légère érosion au niveau du crâne tout de même...

Immuable JJ Cale qui ne semble pas plus avoir vieilli que le mont Fuji. Légère érosion au niveau du crâne tout de même… mais à part cela, 2009 ou 1971 semblent être la même époque pour lui.

Alors Roll On, tu l’as dit bouffi. Tous semble rouler pour le mieux lorsqu’on se nomme JJ Cale. La preuve, il fait partie de ce club très restreint des musiciens dont le seul nom suffit à placer son disque dans la catégorie « album du mois » chez Rock & Folk. Quelle encourageante carrière pour nos jeunes artistes. Regardez les enfants, il vous suffit de trouver un style dans lequel vous excédez et ne plus jamais en sortir. Celui de JJ Cale, c’est le clapotis de l’eau, les jambes qui battent la mesure de droite à gauche et la jolie lumière des rocheuses en automne. Pour le reste, guitare sinueuse et voix susurrante sur des tempos tantôt rock & roll, tantôt down. Le son est clinquant, l’attitude relâchée et nonchalante. Et surtout, surtout, toujours répéter sa première strophe de chaque couplet deux fois de suite.

MAIS VOILÀ…

Pour moi qui vois en JJ Cale une influence directe sur mes fantasmes de vie les plus lointains ; lui qui reste le seul artiste ayant eu l’honneur d’orner l’une de mes vestes en velours… cela m’irrite. Stagner à ce point tient presque de la torture. Faire exactement les deux mêmes chansons depuis bientôt 40 ans en est une autre. Fainéantise? Flegme continu ? JJ Cale aurait pu ne faire qu’un seul album, cela n’aurait rien changé à sa carrière. N’est-ce pas le cas finalement ? Rien de rien dans Roll On ne vous provoquera le moindre sursaut. Au mieux, l’impression de mourir à petit feu d’une maladie paralysant lentement votre colonne vertébrale. Dans les meilleurs moments.

J’EN ARRIVE DONC AU NOEUD DE CETTE ARTICLE : comment moi, Little Johnny Jet, pseudo réactionnaire de 21 ans, puis-je écrire une horreur pareille sur un site ayant fondé sa réputation sur sa culture passéiste et snob?

Parce que publier un album comme celui-ci, quand on est celui-là, à cette époque, cela tient carrément du foutage de gueule. C’est comme faire les fonds de tiroirs, se remplir les bourses, se vidanger les cousues, polir popole avant de passer à la banque. Vous en voulez d’autres? en faisant cela, JJ Cale est aussi ridicule que Clapton (son soi-disant ami de trente ans) dans le rôle du slowhand, ou Neil Young qui sort l’énième album politique Baba, ou Iggy qui prétexte être Stooge pour sortir un dernière album merdique. C’est dans ces moments qu’on s’avoue à soi-ême qu’ils sont vieux et qu’ils nous emmerdent. Aussi emmerdants que n’importe quel grand-père dont les oreilles grandissent. Et vas-y que je gagate, et que je te fais du bruit avec mon dentier en mangeant, et que je te bave un peu de soupe sur ma cravate pied-de-poule.

Se bonifier avec l’âge, est-ce possible? Neil Young semblait déjà avoir vécu 1000 vies quand à 26 ans il sortit son live au Massey Hall. On pourra dire ce que l’on veut de You’re Under Arrest ou des American Dream de Cash… mais il y a quelque chose là-dedans quelque chose de puissant et d’investi, en comparaison du dernier simple des Stones, cette niaiserie de Street Of Love. De qui se moque-t-on.

Notre époque nous aura au moins appris une chose: les bons artistes restent les meilleurs sur leurs registres, car soyons clairs: Roll On vaut 30 000 Moriarty, Cocoon et je sais pas qu’elle autre honte signée. Mesdames et Messieurs, vous venez d’assister au premier aveu punk d’un rédacteur qui depuis longtemps s’en était bien gardé.

Alors : Now Futur.

JJ Cale // Roll on // Rounder Rec.

www.myspace.com/jjcale

 

23 commentaires

  1. ben en fait, à trop vouloir faire le rebelle, cette critique ressemble finalement à celle d’un vieux con, à 21 ans ça promet 😉
    Avec ce « roll on » JJ cale n’apporte rien de neuf en effet et on a déja entendu mieux chez lui mais à trop vouloir faire le malin en critiquant, on se prend parfois à son propre piège ! allez c’est le métier qui rentre comme on dit, bon courage fiston 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.