Vous croyez qu’on se fout de votre gueule ? Pas du tout. “C’est officiel” comme on dit : le plus célèbre des chauves de l’industrie du disque s’est vu récompensé pour sa discographie astronomique par l’Union astronomique internationale et le Minor Planet Center. L’astéroïde anciennement nommé 81948 s’appellera désormais Eno.

Semaine chargée dans la vie de Brian : le lundi 24 juin, il se voyait décerné la médaille Stephen Hawking lors du festival scientifique Starmus V, catégorie “communication scientifique” (sans qu’on sache exactement à quoi cela correspond). Quarante-huit heures plus tard, voilà que le musicien/producteur/théoricien se voit carrément offrir un caillou spatial grâce à l’astronome Marc Buie, à qui l’on doit la découverte de 81948 (2000 OM69), un astéroïde lointain (encore plus éloigné que les derniers bons albums de Kevin Parker, pour situer).

Hasard des calendriers (on ne croit pas), toutes ces infos qui se bousculent désormais dans votre tête arrivent pile pour les 50 ans de la mission Apollo, qui avait donné lieu en 1983 au dernier grand album du maître de l’ambiant. Ce dernier ressortira en version élargie le 19 juillet, avec 11 nouvelles compositions ayant servi à illustrer la bande-son de For All Mankind, un film de propagande américaine sorti en 1989, à la gloire de l’odyssée lunaire de la NASA. L’histoire ne dit pas si Brian, 21 ans en 1969, faisait secrètement partie du voyage vers la lune.

 

1 commentaire

  1. hi zinedine siné quoi nonne ? en mieux une guerre venu d’afik envahissant l’euROPE, çà mettrait a plat t probs d’ecologie

Répondre à droit de douanes Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Shares