Qualifié (pour la blague) de “groupe sans backline passant son temps à parler de job de merdes et de kebab“, Sleaford Mods répond avec “Eton Alive“, un nouvel album où il est toujours un peu question de jobs de merde et de kebab, mais aussi des faux rockeurs, des stars en plastique et de l’état de leur pays. On a coincé Jason Williamson, 49 ans, pour nous traduire tout ce bordel. Et lui demander son avis, bien sûr, sur Astaffort Mods, le Sleaford périgourdin…

Eton Alive vient de sortir et tu peux l’écouter juste en dessous sans te faire un torticolis.

5 commentaires

Répondre à YAKA Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Shares