La curiosité peut parfois vous emmener très loin, puis vous ramener à station, sans forcément vous obliger à fournir des efforts surhumains, à part mettre un disque sur une platine.

Prenons l’exemple d’Ego, un groupe totalement inconnu sauf pour deux-trois mélomonomanes, ayant ouvert un Blogspot pour y lâcher bombes +/- daubes, bombes et daubes jugées comme telles si l’on prend le temps de les télécharger, d’une, et de les écouter, de deux. En général, l’écoute est précipitée quand le besoin de faire de la place sur son ordi se fait sentir. Si je n’ose fonder une généralisation de cette pratique, je vais cependant concéder qu’il en est ainsi pour moi en ce 20 juillet 2011, l’humeur à l’orage car tous les jours c’est tempête dehors et ça la fout mal : je suis en vacances (fonctionnaire oblige) et, tout en planchant sur un roman qui ne verra jamais le jour, je pioche dans les innombrables fichiers Zip qui encombrent, pour le meilleur ou pour le pire, le disque local de mon Dell.

Ce n’est pas dans une brocante du XIe dite « braderie vintage éphémère » où un couple de trentenaires Zadig & Voltaire (avec dans les bras un bébé Antonie & Lili) laisse nonchalamment traîner, entre un cendrier en fimo et un pied de lampe art-déco, un bac à vinyles, que j’ai trouvé The Question Mark, le EP 7’’ d’Ego, mais bien sur le meilleur concessionnaire en mp3 du monde, Megaupload, via le blog d’un fétichiste de l’indie pop. A chacun son Bosphore.

On a beau dire, les fétichistes, ils font ça bien. Le gadjo a pris le temps de scanner la pochette et son envers, si bien que j’apprends qu’Ego vient de Clapiers, dans le 34,  17 rue des Côteaux pour être parfaitement exact. Un p’tit tour par Google Maps et je peux vous assurer qu’Ego, à défaut d’avoir un goût peu prononcé pour l’artwork de son simple, vit dans une région où en ce moment-même, il ne pleut pas des cordes à se pendre avec. Clapiers se situe dans le Languedoc-Roussillon, et ça a l’air de claquer grave à Clapiers où l’on pratique « une polyculture de subsistance à base de blé, d’orge, de luzerne, de vigne et d’olivier, ainsi que l’élevage sur les terres fertiles. Outre son attrait paysager, dû surtout aux collines boisées, Clapiers se signale par son clocher, visible de loin, qui veille comme une sentinelle sur le village et qui est inscrit à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques depuis 1980. Nombreux sont les Clapiérois qui s’interrogent sur la valeur architecturale et l’historique de leur église ». On a presque envie, nous aussi, de s’interroger sur la valeur architecturale et l’historique de leur foutue église. Putaing, j’entends déjà les grillons…

Reprenons. J’ai rarement vu une adresse – et quelle adresse ! – au dos d’un 45T. C’est très pittoresque. On sent que ce disque est fait main, comme aurait pu me préciser le couple du vide-grenier heu non, que dis-je !, « vide-dressing », à propos d’une marinière Love-Boat 80’s, négociable à un prix défiant toute concurrence sur un rayon d’un kilomètre autour d’Oberkampf.

On continue. Donc il semble logique qu’en-dessous du logo Ego « David-Emmanuel-Marc-Yvan » signifie : ils sont les (4) composantes du groupe. Une chose me titille pourtant. Sont données les participations additionnelles « also playing on these songs » : Caroline, Marie, Pierre, Ludovic, Philippe, Romain C. and Stéphane. Pourquoi Dominique, Fidel et Karl ont le droit à l’initiale de leur nom de famille et pas les autres ? La logique voudrait qu’il y ait deux Dominique, Fidel et Karl participant au disque, comme il y a la volonté affichée de différencier Romain C. de Romain L… Le mystère restera entier.
So this one goes to
tous les groupes inconnus qui le resteront, tous les David-Emmanuel-Marc-Yvan qui ont un jour monté un groupe de rock pour copier leurs idoles et qui sont tombés « down a deep dark hole », dixit la page qui leur est consacrée  sur le site de Matinée Recordings, leur micro-label « DIY » américain. Ego, c’est donc le deep back catalogue de l’indie rock. Je vais faire un parallèle avec la littérature (parce qu’en musique, c’est moins flagrant) : on aime porter aux nues, tous les dix-quinze ans, des écrivains de seconde zone type Calet ou Bove. Eh bien, Ego, c’est la quatrième zone, des sous-sous-Calet, des sous-sous-Bove. Qui se dit influencé par Calet/Bove ces temps-ci ? Ah oui, hum… Olivier Adam… Bon bah, disons que Ego, c’est les Olivier Adam de l’indie pop, mais avec une certaine tenue tout de même. Car Ego copie les Smiths mieux que les Smiths quand ils se copient. C’est dire.

Bien que publiée sur la page dédiée à Ego chez Matinée Rec., la photo (… de presse ? Petit budget chez Matinée…) « ego in the car »  nous donne pas mal d’indices sur le groupe :

  1. Photo très pixélisée (Yvan Ros est-il le jeune homme flou sur la banquette arrière ?)
  2. Apparemment, Alain Afflelou n’avait pas encore inventé les verres anti-reflets (David Frayssinet ? Le mec au fond à gauche)
  3. Il semble que le conducteur (Emmanuel Vigne ? Qui doit être le chanteur puisque c’est lui qui tient le volant : tout est dans la métaphore) ait mis pour l’occasion un tee-shirt « Fruit of The Loom » (la méga-top-classe à l’époque), donc là, on est à peu près sûr qu’on est avant le troisième millénaire.
  4. Sourire à la Alain Gillot-Pétré pour le co-pilote (Marc Collombet ?)… Décidément, les preuves s’accumulent.

Arrêtons de nous acharner. Le plus important reste la musique. Et tout le reste est littérature. Arpèges cristallins, voix éthérée : je vous laisse apprécier What am I supposed to do ? sur la chaîne Youtube que j’ai dû créer pour l’occasion puisqu’il pleut toujours sur Paris en ce 20 juillet 2011… What else am I supposed to do ?  Car sinon, qui se souviendrait d’Ego à part nous, gonzos ?

Ego // The Question Mark EP

7 commentaires

  1. La musique me fait étrangement penser à du Rondo Venizziano tendance Housemartins. Je passe sur l’accent, les français ne savent décidément pas chanter en anglais. Chante vraiment mal le gars, faut revoir le registre, prendre quelques cours, j’sais pas.

  2. c’est bien écrit votre article! ça m’a fait marrer et d’ailleurs deux fois de suite et pas au même endroit mais je vois pas le rapport avec les Smiths ??

  3. Il se prépare une bonne giclée d’insultes dans le midi ainsi qu’un droit de réponse pas piqué des cigales.
    Mais je n’en dis pas plus.
    PR

  4. « Il se prépare une bonne giclée d’insultes dans le midi ainsi qu’un droit de réponse pas piqué des cigales » : J’attends qu’ça, mes poulets! Ah ah, la guerre méridionale est déclarée! Enfin!

  5. on ve te mettre le feu dans la garrigue !!
    Tu vas comprendre le réchauffement climatique…
    Les ultras de la Butte gavés de MD vont faire une descente dès que la saison va reprendre !
    Ici c’est La Paillade ! Et les lundis sont joyeux toute l’année.

  6. Pour 5 euros je t’envoie un véritable vynil où tu veux et à qui tu veux en France Métropolitaine parce que tu m’as fait plaisir à te lire.

Répondre à Dadruid Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.